Audi, Mercedes, BMW, SUV, voitures du peuple !

Les chiffres publiés il y a quelques jours par le CCFA (Comité des Constructeurs Français d’Automobiles) n’étonneront personne : sur les douze mois de 2011,  le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 2,1 %  par rapport à la même période de 2010, avec un peu plus de 2,2 millions d’immatriculations.

Notons de suite la différence entre marché du neuf ( 2 204 065 immatriculations exactement) et marché de l’occasion (5,43 millions de véhicules immatriculés), soit une hausse de 1% par rapport à 2010. Jusque-là, rien que de très banal. Sauf que la publication du « Top 100 » des voitures neuves les plus vendues en France en 2011 révèlent quelques tendances intéressantes à travers des chiffres parfois étonnants…

Premières tendances, le low-cost a la cote et les SUV remontent la pente. Presque logique d’un point de vue purement phonétique… Rendez-vous compte : à la dixième place du classement (toutes catégories confondues, donc), on trouve le premier SUV, mais aussi la première automobile low-cost, l’étonnante Dacia Duster, qui croque 2,3 % du marché français, soit  51 612 exemplaires. Enorme ! Pour info, les Dacia Sandero et Dacia Logan arrivent respectivement à la 18 e (27 323 exemplaires, soit 1,2 % du marché) et 51 e place (10 042 exemplaires, soit 0,5 % du marché).

Toujours à titre de comparaison, les autres SUV les plus vendus en France en 2011 sont le Nissan Qashqai, 15e du « Top 100 », avec 29 701 exemplaires, soit 1,3% du marché, le Nissan Juke, 26 e à 20 354 ex, soit 0,9 % du marché, le Volkswagen Tiguan, 37 e à 14 808 ex, soit 0,7 % du marché, et le BMW X1, premier des premium, 54 e à 9 516 ex, soit 0,4 % du marché. Loin du Duster…

Justement, autre tendance extrême, la sphère des trois marques premium allemandes se porte bien malgré la crise. Toujours dans le Top 100 des automobiles neuves les plus vendues en France en 2011, Audi caracole gaiement en tête, talonné par BMW et Mercedes. Voici les chiffres de vente par modèle et les parts de marché français émanant du classement 2011 :

 

Audi

40 e position, Audi A1, 13 371 exemplaires, soit 0,6 % du marché

42 e position, Audi A4, 12 092 exemplaires, soit 0,5 % du marché

44 e position, Audi A3, 11 207 exemplaires, soit 0,5 % du marché

65 e position, Audi A5, 6 759 exemplaires, soit 0,3 % du marché

77 e position, Audi Q5, 5 615 exemplaires, soit 0,3 % du marché

89 e position, Audi A6, 4 140 exemplaires, soit 0,2 % du marché

Mercedes

45 e position, Mercedes Classe C, 10 951 exemplaires, soit 0,5 % du marché

59 e position, Mercedes Classe A, 8 760 exemplaires, soit 0 4 % du marché

63 e position, Mercedes Classe B, 6 951 exemplaires, soit 0 3 % du marché

70 e position, Mercedes Classe E, 6 457 exemplaires, soit 0 3 % du marché

BMW

46 e position, BMW Serie 1, 10 850 exemplaires, soit 0,5 % du marché

54 e position, BMW X1, 9 516 exemplaires, soit 0,4 % du marché

55 e position, BMW Serie 3, 9 264 exemplaires, soit 0,4 % du marché

71 e position, BMW Serie 5, 6 164 exemplaires, soit 0,3 % du marché

80 e position, BMW X3, 5 470 exemplaires, soit 0,2 % du marché

Si les premium « classiques » se portent bien, la nouvelle niche des citadines chic prend de l’ampleur. Ainsi, la Citroën DS3 ( 14 e voiture la plus vendue en France, 33 015 exemplaires vendus, soit 1,5 % du marché) taille des croupières à la Mini (23 e à 21 700 exemplaires, soit 1 %)

Toujours chez Citroën, notons la très bonne performance de la DS4, 47 e du classement, écoulée à 10 757 exemplaires, soit 0,5% du marché.

Enfin, toujours au coeur des 100 voitures les plus vendues en France en 2011, notons la présence de deux coupés « sport », la Peugeot RCZ, 81 e, à 5 317 exemplaires, soit 0,2 % du marché, et la Volkswagen Scirocco, 93 e à 3 762 exemplaires, soit 0,2 % du marché.

Low-cost d’un côté, premium de l’autre, les segments qui se développent mettent en lumière, d’une certaine façon, l’évolution de la société actuelle…

 

 

Une réflexion au sujet de « Audi, Mercedes, BMW, SUV, voitures du peuple ! »

  1. merci RENAULT pour toutes les dacia que vous importez de roumanie pour venir concurencer vos produits et ceux des autres constructeurs automobiles francais et ainsi favoriser l’emploi chez nous, en france……….c’est vrai que la plupart des produits automobiles  » francais  » sont maintenant fabriqués en déhors de nos frontieres….yougoslabvie, turquie, maroc, espagne, portugal, roumanie ect ect…..
    A QUAND DES MESURES POUR ARRETER TOUS CES SCANDALES ????
    ET MERCI POUR CES PRIMES A LA CASSE CES BONUS QUI NOUS ONT COUTE DES MILLIONS D EUROS !!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *