Qui suis-je ?

Pour aller au bureau chaque jour, une citadine économique : ma Bentley Continental GT Speed de fonction.

Journaliste depuis 14 ans. Parisien et amoureux de la capitale. Diplomé d’une école de design graphique et du CFJ. Cuisinier amateur, restaurateur de vieilles guimbardes, bricoleur du dimanche. Mais aussi du lundi, du mardi et du mercredi. ET L’AUTOMOBILE DANS TOUT ÇA ? UNE PASSION, UNE VIE. A 9 ans, abonné à Sport Auto, je voulais suivre les traces de José Rosinski. Objectif atteint en 2001 : j’ai passé un peu plus de 4 ans au service essais de Sport Auto. Avec un constat, l’automobile de sport et de luxe ne sert pas qu’à se déplacer ou à draguer les filles. Juste avant, des collaborations en pagaille en presse automobile : Auto Passion, Spiders Magazine, Auto Live (CroustiBhat, si tu nous regardes…), l’Argus, l’Automobile et l’Entreprise, ETAI, Electronic Auto, 4×4 Magazine… Bref, différents horizons, différentes expériences, un enrichissement et quelques points en moins.

Après Sport Auto, retour dans le giron du groupe Hommell : Echappement (je vais la faire à la Michel Drucker : merci à Jorge et William de me faire confiance), Motorsport, à nouveau 4×4 Magazine, avec des sujets « longue durée » inoubliables, le groupe Hachette, puis, chose nouvelle, des collaborations pour des constructeurs : Audi, puis Citroën et le Groupe Volkswagen. Un grand écart qui permet de mesurer à quel point le marketing joue un rôle prépondérant, où le discours et « l’emballage » cachent souvent UNE AUTRE VÉRITÉ.

Entre temps, l’expérience s’enrichit à partir de 2007, lorsque Patrice Hatemian, le « boss » de Motorlegend, m’ouvre les portes de la rédaction. Une super équipe. Ici, on peut TRAVAILLER SÉRIEUSEMENT SANS SE PRENDRE AU SÉRIEUX. Les images et les mots sur papier glacé prennent vie. La vidéo, les plateaux, les rushes, le montage, la scénarisation, la post-synchro, tous ces termes me deviennent familiers. Internet aussi, avec son écriture et ses contraintes particulières, l’immédiateté de l’information, c’est la course !

Désormais, ce blog, AUTO-FOCUS, UNE MISE AU POING SUR L’AUTOMOBILE, me permet d’aller plus loin, de gratter où ça fait mal, de révéler haut et (trop) fort mes réflexions sur l’automobile, mais aussi de vous faire partager un sujet qui me tient à coeur. AUTO-FOCUS me permet aussi de revendiquer un coup de coeur ou de frapper du poing sur la table, souvent avec amusement… Putain, ça fait de bien !

Allez, la pause est finie, je retourne dans le baquet Motorlegend…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *