Chevrolet Volt/Opel Ampera : les incomprises ?

Si, si, c'est l'avenir ! (Opel Ampera)

Si, si, c’est l’avenir ! (Opel Ampera)

À elles deux, elles symbolisent rien moins que l’avenir. Celui où le carburant sera une denrée rare et coûteuse qu’il conviendra d’utiliser avec parcimonie. La Chevrolet Volt et l’Opel Ampera sont à n’en point douter les voitures les plus prometteuses de la nouvelle génération, des autos capables d’évoluer en mode 100% électrique en ville et lors des déplacements quotidiens, tout en pouvant faire un voyage de 600 km d’une seule traite. Le jury de la Voiture de l’année ne s’y est d’ailleurs pas trompé, en leur remettant la récompense suprême. Et pourtant : le public boude tellement ces autos ultra-modernes que General Motors est contraint de mettre son usine de Hamtramck au chômage technique pendant pas moins de 5 semaines. Mais pourquoi les automobilistes snobent-ils donc les Volt et Ampera ?

Chevrolet espérait vendre 10 000 Volt en 2011. Finalement, seules 7 700 auront trouvé preneur. Pour 2012, la marque a officiellement renoncé à son objectif initial de 60 000 unités : au rythme actuel, les 6 300 voitures encombrant les stocks de General Motors suffiront à satisfaire la demande jusqu’en… septembre. En outre, la Volt est devenue un symbole politique durant la campagne présidentielle, le républicain Newt Gingrich la surnommant « l’autobama ». Bref, la Volt – et sa cousine européenne, l’Opel Ampera – débute sa carrière sous les plus mauvais auspices.

Chevrolet Volt

Chevrolet Volt

Pourtant, le contexte devrait leur être favorable. Les prix de l’essence volent de record en record, et les spécialistes s’accordent à dire que cette hausse n’a rien de passager. Avec la reprise qui semble se confirmer aux États-Unis (284 000 emplois créés en janvier, 227 000 en février), c’est la locomotive mondiale qui s’apprête à redémarrer, entraînant toutes les grandes économies derrière elle. Et qui dit reprise, dit augmentation de la consommation de pétrole. Or, sauf à généraliser l’exploitation du gaz de schiste et autres méthodes écologiquement contestables, la production pétrolière amorce un lent mais inexorable déclin. Bref, l’or noir n’aura jamais aussi bien porté son nom.

Non, ce n'est pas (qu')une voiture électrique ! (Opel Ampera)

Non, ce n’est pas (qu’)une voiture électrique ! (Opel Ampera)

Voilà qui donne un nouvel argument aux propulsions alternatives. Oubliez la voiture électrique, tout juste adaptée pour les flottes captives et/ou une utilisation urbaine et péri-urbaine. L’hybride est un premier pas, avec des consommations très basses en ville. Mais la vraie rupture viendra des modèles comme la Chevrolet Volt ou les hybrides rechargeables (Toyota Prius Plug-in, Volvo V60 Plug-in Hybrid). Le principe ? Vous branchez votre auto sur le secteur le soir en rentrant chez vous, comme une banale voiture électrique. Le lendemain, vous faites l’aller-retour domocile-travail en mode électrique, grâce aux 40 à 80 km d’autonomie des batteries Li-ion. Et si vous voulez partir en week-end, ne changez rien : lorsque les batteries sont déchargées, un générateur thermique démarre afin de poursuivre le voyage ! Le meilleur des deux mondes, avec la douceur et l’économie d’une électrique pour les trajets quotidiens, et l’autonomie d’un modèle essence pour partir en vacances.

Les longs trajets en Chevrolet Volt, c'est possible (et plutôt agréable !)

Les longs trajets en Chevrolet Volt, c’est possible (et plutôt agréable !)

Bref, les Volt et Ampera méritent amplement leur titre de voiture de l’année… et pourtant personne n’en achète. C’est vrai, ce n’est pas la première fois qu’une auto récompensée par le jury fait un flop retentissant : l’an dernier, déjà, la Nissan Leaf avait remporté le titre (d’une courte tête), sans que ses ventes ne décollent d’un iota pour autant. Alors, pourquoi cet échec ? Est-ce parce que le client peine à faire la différence avec une voiture 100% électrique ? Avec une hybride classique ? Ou bien est-ce tout simplement une question… de tarif ?

Chevrolet Volt, version "discount"... à 43 500 € !

Chevrolet Volt, version « discount »… à 43 500 € !

Il est vrai qu’avec des prix débutant à 43 500 € (pour la Volt) et 44 500 € (pour l’Ampera), il faut avoir la fibre écologique solidement accrochée pour ne pas succomber, à prix équivalent, à l’attrait d’une berline classique d’un constructeur « premium ». Reste que pour l’utilisation qu’en font la plupart des citadins et banlieusards, les Chevrolet Volt et Opel Amera sont tout simplement idéales. Il faut juste que le client le découvre !

Opel Ampera

Opel Ampera

12 réflexions au sujet de « Chevrolet Volt/Opel Ampera : les incomprises ? »

  1. Personne ne les achete, et oui…………

    voila la reponse est tres simple :

    j’ai essaye une Volt etant vraiment interesse par cette voiture.

    Resultat : blufant ! oui blufant ! je regrette juste des liaisons au sol pas terrible, digne d’une citadine la ou des suspensions plus filtrantes (type berline) aurait totalement donne l’impression de voler. Conduire dans le silence dans Paris est vraiement une experience magnifique.

    + qqs details comme le cache bagage (meme dans les voitures sans permis on fait mieux)….

    Mais bon, je retais motive……jusqu’ a la simulation de LOA.

    Et la surprise !!!!!! La volt coute plus cher qu’un Camaro SS en LOA !!!! le prix d’un Cayman S !

    Prix de reprise : 10 000 euros apres 3 ans et 45 000 kms………

    Meme le constructeur ne prend pas de risque sur ses voitures…..
    La Prius Plug in (bcp plus mature) viendra peut etre modifier la donne….. je l’espere en tt cas.

    Bref, on est pas loin de la voiture ideale……. un eu comme un ferrari en fait ! c’est ideal..mais on ne l’achete pas !!!

    Comme souvent dans le journalisme automobile, vous oublier une chose… faire le cheque , etretenir et revendre la voiture. Si vous pensez a cela… vous aurez la reponse.

    • Bonjour Eric, et merci pour ces précisions.

      Le journalisme se nourrit également des expériences des utilisateurs 😉

      Chevrolet anticipe donc des valeurs résiduelles très faibles sur la Volt. Est-ce à dire qu’ils n’ont que moyennement confiance dans le vieillissement des batteries ? C’est un point que je ne manquerai pas d’éclaircir lors de mes prochains contacts avec les gens de la marque !

  2. Je suis depuis ce jeudi l’heureux possesseur d’une volt ! Quelle fabuleuse expérience de conduite ! Mais au delà de tout superlatifs , je n’aurais qu’un argument supplémentaire : A ce jour , 0,5 litres au 100 pour 220 kms parcourus en tout .. voila ..Cette voiture est la solution la plus aboutie à ce jour , même si elle reste chère à l’achat ? J’avais une prius 3 … resultat , loa moins la consommation d’essence = 40 euros de plus par mois par rapport à la prius . Cette voiture est un rêve tout simplement !!

  3. Vincent

    desole pour le cote direct de mon post.

    En fait, je suis passionne de voiture et de voiture de sport et souvent je vois des conclusions dans les journaux et reportages TV qui d’un point de vue economique sont surrealiste ou tres incomplet.

    Un exemple :
    Pourquoi la 911 est la voiture de sport la plus vendue ?
    Ils sont seuls !

    Je dois faire un cheque de 100 000 euros.
    Je veux :
    – une voiture de sport
    – Fiable !
    – cabriolet si possible
    – je veux emmener les enfants a l’ecole le matin
    – je veux pouvoir aller au travail avec
    – pouvoir faire 2 heures d’embouteillages ! (sans problemes biensur)
    – avoir du plaisir en la conduisant
    – ne pas me ruiner en entretien
    – et pouvoir la revendre meme si elle a 80/ 100 ou 120 000 kms
    – avoir une decote raisonnable

    et bien…………. il n’y en a qu’une..

    Pour une Volt ou une Ampera c’est la meme chose.
    Ces voitures s’adressent a des « pionniers » en terme marketing.
    Vivement la Volt 2.
    Elle sera mieux finit, moins chere.

    Pour info, avec 5000 euros d’apport, 3 ans, 45 000 kms j’etais a 1150 euros par mois !
    Je viens de prendre au bureau un Audi Q3 exclusive pour 700 euros par mois ! (valeur 10 000 euros de plus) et 80 000 kms.

    Voila pourquoi la Volt ne se vend pas.
    Et on ne peut meme pas frimer avec ! (car ca ca pourrait faire vendre la Volt)….

  4. Y une raison encore plus simple..’on la branche en rentrant chez soi’
    Heu bah non j’ai pas l’electrcite dans le garage que je loue.
    Cette voiture s’adresse a une minorite de la population de base….
    Celle qui a une maison particuliere ET un garage couvert avec une prise dedans.

  5. Bah nn je suis pas d’accord, c justement l’intérêt de cette voiture c qu’on peut rouler sans se ruiner même si on la branche jamais, et si ça se vends pas c parceque c trop cher, et qu’ils n’ont pas fait de campagne de pub suffisamment explicative et attractive, mais sinon le principe est prometteur, si demain ils font la même avec plus de place et moins cher j’achète…

  6. @Jérome : ah non, l’intérêt c’est justement de fonctionner en mode électrique pour les trajets pendulaires, et donc de se brancher le soir sur le secteur.

    Stéphane souligne à juste titre le problème des parkings collectifs, généralement mal ou pas équipés en prises de recharge. Mais la loi a évolué et les immeubles devront être équipés.

  7. Je trouve le concept de cette voiture vraiment très très tentant (je fais 100km par jour).
    Cependant j’abonde dans le sens de Stéphane, pour moi déjà avec un box sans prise c’est mal barré.
    Ensuite j’ai 3 enfants et vu le tarif et surtout le prolongateur c’est justement très bien pour être la voiture principale. Mais avec 4 places uniquement aïe.
    Comme dit Eric aussi le traitement du coffre (et d’autres détails dans l’habitacle) sentent très fort les économies (ah le bout de skai fixé avec du velcro entre les sièges arrière en guise de trappe à ski).
    Bref, vu le prix, il faut vraiment être un early adopter mais l’idée me plait bien (plus que l’hybrid4 de PSA qui au final d’après vos essais fait moins bien en conso réelle que certains diesel allemand).

  8. Ping : Des voitures à 2 L/100 km ? Oui… mais pas pour tout le monde ! sur le blog Motorlegend Motorshift

  9. Bonjour à vous tous!!
    Cette ampera ou volt ne se vend pas parceque:
    Opel et Gm en France sont nuls en terme de commerce:
    3 exemples:
    -1°) Il y a 1 ans j’ai eu beaucoup de mal à essayer cette auto,après avoir pris rendez vous 2 jours avant, chez le concessionnaire Toulousain (La bège) celui ci n’a pas pu faire l’essai car l’auto était partie je ne sais ou.?.?
    Je reviens une heure plus tard,aprés avoir attendu car l’auto était en fait là mais en panne de batterie.
    Sans même la proposition d’une tasse de café,j’essais enfin, puis je demande au vendeur (pas un jeune nouveau) de me faire une proposition incluant la reprise de mon auto…malgré une lettre de rappel décrivant ce qui précède et réitérant mon souhait d’acheter,j’attend encore une réponse ….
    -2°) Il y a 15 jours,par l’intermédiaire d’internet j’ai intérrogé deux concessionnaires,un Opel et un Chevrolet….aucun vendeur ne m’a jamais rappelé…
    Ma question était simple: »en cas d’achat feriez vous une reprise de mon auto »
    -3°) Il y a une semaine,j’interroge deux garages Opel sur le fait de savoir si l’on pouvait monter un attelage de remorque sur une Ampera.?.
    -Le 1° m’a répondu non
    -Le second m’a répondu oui…mais lorsque j’ai demandé s’il le ferait eux même ,ils m’a dit non…
    C’est la crise mais pas pour tout le monde semble t il !!!!

  10. >Je reviens une heure plus tard,aprés avoir attendu car l’auto était en fait là mais en panne de batterie.

    Et vous etes toujours motive ? A ce niveau la vous avez la foi 🙂

  11. Et avec quoi produit on l’electricité pour recharger les batteries ?
    du pétrole, du charbon ou du nucléaire.
    On peut toujours tout justifier en omettant des données.
    Ce n’est pas avec 20 m2 de panneaux photovoltaiques , qui ne fournissent quasiment rien la nuit qu’on recharge sa voiture le soir

    Déjà que lles jours froids d’hiver le réseau électrique est au bout entre 18 et 20 h, que va-t-il se passer quand il y aura beaucoup de voitures à recharger ?
    Tout celà ne fonctionne qu’avec des subventions maladie française bien connue.
    Alors pour les voitures électriquess , celui qui en veut une se la paye, la rien à dire, et et paye le courant au pris de rachat surfait des panneaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *