Les secrets de la qualité Audi

Obsédés par la qualité, chez Audi !

Obsédés par la qualité, chez Audi !

À chaque nouveau modèle, c’est le même constat : les Audi affichent toujours une qualité de présentation au-dessus du lot, y compris du lot des constructeurs « premium ». D’où cette lancinante question (si, si) : mais comment font-ils ? La réponse est simple : chez Audi, la finition fait l’objet d’une attention frisant le délire obsessionnel ! J’ai eu l’occasion de visiter (sous bonne garde !) le bâtiment N30 de l’usine d’Ingolstadt, où sont peaufinés les modèles sur le point d’être mis en production. Récit d’un voyage au pays des « joints zéro » et autres « étalons de référence »…

La nouvelle Audi A3 le prouve encore : personne ne fait mieux que la marque aux Anneaux en matière de qualité perçue. Avec ses ajustages au micromètre, ses matériaux aussi agréables à regarder qu’à toucher et ses petits détails de finition, cette Audi offre la présentation intérieure d’une « grande » dans le format d’une compacte.

La nouvelle Audi A3

La nouvelle Audi A3

L’impression de solidité qui se dégage de l’ensemble n’a pas que pour but de flatter le propriétaire : Audi a forgé sa stratégie de montée en gamme sur la qualité perçue, gage d’un bon vieillissement intérieur et, par voie de conséquence, de valeurs résiduelles soutenues. Le plus fort, c’est que les progrès sont toujours en marche, de génération en génération…

Trois générations d'A3 : 8L (1996-2003), 8P (2003-2012) et 8V (2012-...)

Trois générations d’A3 : 8L (1996-2003), 8V (2012-…) et 8P (2003-2012)

Pour mieux comprendre le phénomène, il faut se rendre dans l’immense complexe industriel d’Ingolstadt, en Bavière, où sont encore produites la plupart des Audi. Plus précisément dans le bâtiment N30, siège du département Qualité, qui emploie à lui seul plus de 2 000 personnes. Neuf mois avant le démarrage de la production (c’est à dire plus d’un an avant le lancement commercial d’un nouveau modèle), des obsédés de la Qualité y traquent déjà les défauts d’ajustement, bruits désagréables et autres (légers) défauts d’aspect.

"Tu vois Gunther, ce moteur de vitre fait un bruit pourri, il va falloir changer ça !!"

« Tu vois Gunther, ce moteur de vitre fait un bruit pourri, il va falloir changer ça !! »

Pour y parvenir, ils disposent de tout un arsenal d’outils de mesure (ultrasons, laser…), mais aussi d’étalons de référence (meisterbock dans la langue de Goethe). Ces étalons sont des châssis constitués de profilés d’aluminium rigides sur lesquels sont boulonnées les différentes pièces de carrosserie (pour l’étalon de référence extérieur) ou d’habitacle (pour l’étalon de référence intérieur).

Étalon de référence pour la carrosserie

Étalon de référence pour la carrosserie

Ces étalons permettent de valider les ajustements des différents panneaux de carrosserie et des accessoires (optiques, feux, boucliers…). Une tâche pas forcément évidente lorsqu’il faut s’assurer que le pli de tôle « Tornado » courant le long des flancs soit bien aligné d’une pièce à l’autre, ou lorsque deux panneaux sont réalisés dans un matériau différent présentant des propriétés mécaniques variables (dans le cas de l’A3, les ailes sont en aluminium mais les portières sont en acier).

Mesure de l'ajustement aile-portière sur l'étalon de référence

Mesure de l’ajustement aile-portière sur l’étalon de référence

Même topo dans l’habitacle, où il faut en outre étalonner les couleurs des matériaux afin d’éviter toute fausse note. Du genre une console centrale qui se révèle gris pâle à la lumière du jour alors qu’elle était gris foncé dans le showroom. Oui, chez Audi, on attache une extrême importance à ce genre de détail.

Étalonnage des couleurs de l'habitacle

Étalonnage des couleurs de l’habitacle

Je vous épargne le récit des semaines passées par des ingénieurs et techniciens pour trouver le bon tarage du minuscule ressort grâce auquel les aérateurs font un « clic » rassurant à leur fermeture. Ou des multiples échantillons de cendrier requis pour caler le fournisseur sur le bon effet chromé : ni trop mat, ni trop brillant. La Qualité, c’est un métier. Surtout chez Audi. Notons tout de même que tous ces beaux outils n’ont pas empêché la marque de sortir toute une série de moteurs 2.0 TDI dotés d’une culasse fragile comme le verre… Mais c’est une autre histoire : celle de la qualité perçue versus la qualité réelle.

13 réflexions au sujet de « Les secrets de la qualité Audi »

  1. Au lieu de s’acharner sur le bruit des moteurs de lève-glace , ne feraient-ils pas mieux de nous débarrasser de leur foutue courroie de distribution à changer tous les 80.000 kms pour un prix astronomique ????????
    BMW et Mercedes emploient de bonnes vieilles chaines bonnes pour un million de kilomètres!!!!!

  2. Il y a longtemps que je ne roule plus en AUDI…… ma dernière était une AUDI 100 CD 5D, c’est loin… Comme ma jeunesse, qui était comme ma voiture du moment: très bonne! (1971).
    Aujourd’hui pour des impératifs pros, ( voir activités site internet) je roule en RENAULT:
    actuellement:
    –> Espace 4 170 cv post équipé GPL ( c’est mon 8éme! espace)
    –> Laguna 3 coupé 2L 180 cv diesel 4 roues directrices FABULEUSE voiture!
    –> Mégane 2 coupé postéquipé GPL ( 24 ème voiture au GPL!)
    autres véhicules RENAULT possédés:
    –>QR30 Turbo D
    –> R25 ( 7 au total) de la 2l carbu à la V6 3l, toutes équipées GPL.
    –> Dauphine (!) R 19 – Clio –
    etc..etc…

  3. Ca me rappelle un reportage dans un document interne BMW où on voyait les ingénieurs étudier la forme des projections de saletés sur le côté d’une voiture (série 6 E63).
    Il serait intéressant pour compléter l’article d’aller voir du côté des constructeurs français, je ne pense pas qu’ils négligent non plus ces aspects mais il y a des chances pour qu’effectivement ils y consacrent moins de budget.

  4. Merci pour ce reportage au cœur d’Audi.
    Les constructeurs français ont eux aussi des référentiels et des maquettes référentes. Les qualités d’assemblage ont beaucoup progressé, mais il est vrai qu’Audi place la barre un ton haut dessus. Le référentiel illustre le niveau de maîtrise et aussi l’investissement dans la qualité des matériaux (dispersion, dilatation) et au montage (passe réglage des ouvrants ou pas).
    Point difficile, les jonctions entre planche de bord et panneaux de porte sont rarement fines, régulières et alignées !
    La recherche de « jeu zéro » sans la maîtrise est un risque, ainsi ai-je pu constater hier en passager d’une Alfa Roméo 159 que le décor de panneau de porte tapait dans celui de la planche de bord à la fermeture, occasionnant rayures et impact. Nicht gut.

  5. Les courroies de distribution des Audi ne doivent plus changer tous les 80 000km , ce sont les anciens Audi mais les nouvelles voitures je crois qu’il faut changer tous les 130 000 km , pour l’instant je possede 2 Audi A4 2008 et une Cabrio A3 de 2009 . En Belgique le prix des entretiens des Peugeots et Audi c’est a peu pres la meme chose suf pour les Audi les entretiens c’est tous les 30 000 KM et les Peugeots c’est tous les 22 000 KM , je ne sais pas comment l’accueil des gens a l’accueil des voitures Francaises mais en Belgique ce n’est pas terrible quand on rentre dans un concessionaire Francaise et des qu’on a un probleme avec la voiture c’est toujours la faute aux clients ( Peugeot 206 cc ) .

  6. tarata,la qualité ,on rigole ,on oublie le confort c’est la ou est le savoir faire, certains en sont encore au ressorts a boudin,nous on est en hydropneumatique de puis la 15 citroen!!!!

  7. En règle général, si comme moi vous avez un ami carrossier indépendant il vous confirmera qu en travaillant sur une des 3 marques allemandes premium pour une réparation carrosserie qui englobe souvent également l intérieur de celle ci, ces marques sont au dessus du lot. Mercedes en léger retrait.
    Le pires sont les italiennes.
    Rentrer dans une Audi ou une BMW même si c est triste, c est un autre monde. Quant au confort, la dessus et depuis longtemps les françaises sont au dessus, mais comme l expliquait en riant le concessionnaire Citroën de ma région
    (liège) à l époque il livrait encore les voitures à domicile chez les clients, les longerons rouillait déjà lors de la descente du camion..
    C était la belle époque des bx, zx et autres pas si lointain. Très sympa de rouler sur du velours et de regarder la route via la portière.

  8. … D’où cette lancinante question (si, si) : mais comment font-ils ? La réponse est simple : chez Audi, la finition fait l’objet d’une attention frisant le délire obsessionnel !
    Mais comment font-ils alors pour que les joints d’une vitre arrière pourrissent en moins de 4 ans sur notre Audi A3? Et le concessionnaire qui est désolé mais doit facturer 450 euros HT, pour une réparation qu’il conseille de réaliser après l’hiver, histoire que cela ne recommence pas trop vite (si, si). Sans compter trois pannes moteur, un bouton poussoir du coffre et une serrure déjà remplacés et facturés pour des pannes inexpliquées… Vive la qualité et le service après-vente Audi!

  9. Ça m énerve tant d idées reçues franchement non objectives. Sur des commentaires pareils de journalistes « objectifs », j ai acheté une a4 allroad. Boite de vitesse imprécise, plastique dur partout, toit ouvrant qui grince, cliquetis âpres les premiers 30 000 kms, peinture du cache des tours de roue qui s écaille (aucun accident ni griffe) et place arrières aux jambes minuscules. Très très déçu pour une voiture de ce prix. Je veux bien que les ajustements sont précis (mais en même temps c est dépouillé donc rien à ajuster) mais la qualité des plastiques est scandaleuse. Et je trouve scandaleux que les journalistes ne soient pas plus critiques avec les allemandes. Surtout à un prix pareil.

  10. J’en avait marre des marques Françaises ,
    qui avaient tout le temps des pannes.
    Je me suis fait avoir par la « Deutsche qualitat  »
    Il y a 5 ans j’ai acheté une Audi Sportback 140 TDI
    à 40000 € . Elle a actuellement 95000 km

    C’est vrai que coté vitres, portes et carrosserie
    c’est nickel, par contre pour la mécanique c’est une autre affaire !

    J’ai eu trois pannes bloquantes

    Heureusement Audi Assistance est très efficace
    ( il n’ont que ça qui marche !)

    La dernière panne est apparue il y a plus d’un mois
    (plantage sur l’autoroute , voyant moteur allumé)
    elle est toujours chez le concessionnaire
    (disons plutôt le bricoleur local ! ) qui est nul de chez nul.

    Il n’ont toujours pas trouvé la panne
    et l’ardoise se monte actuellement à 2500 € !

    Ma prochaine voiture sera tout sauf une Audi
    qui n’est en fait qu’une Polo VW à laquelle
    ils ont collé 4 anneaux et + 30 % sur le prix !

    J’aurais pu acheter 2 voitures Japonaises à 20000 €
    et les revendre après leur garantie de 3 ans !!

  11. A6 A8 ok mais on est dans les prix stratosphériques, en deça? ce sont des voitures a pannes, fragiles .au design peu innovant de la forme cubique de la A1 au Q3 fade, casse moteur, casse turbo , probleme electronique, scellerie moyenne sur A4 a l arriere et bruits de roulements toujours assis a l arriere un comble pour le prix, audi ne trimbale plus que ses quelques anneaux sur une calandre et se contrefout des petits cadres sup désireux de découvrir les « entrées »de game evidemment ça roule, mais a quel prix celui dune réparation qui vaut le double. j attends toujours la prise en charge du constructeur pour une casse casse moteur, rupture ou fissure apparue, moteur sous garantie,31762 km de mon coté audi c est fini sortie de garage je la revends c est ma troisieme et derniere berline chez eux ,ma prochaine commande c’est une ds DS4 hdi 180

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *