PSA veut faire entrer la réflexologie dans nos habitacles

Concept-car Chrysalide : ambiance "énergisante"

Concept-car Chrysalide : ambiance « énergisante »

Sur notre planète, les citadins sont désormais plus nombreux que les habitants des campagnes. De plus en plus souvent installés dans de grands centres urbains congestionnés, ils subissent des trajets en auto de plus en plus longs, générateurs de stress et de fatigue. En attendant de résorber le problème de la congestion galopante du trafic dans nos mégalopoles (si on y arrive un jour !), PSA travaille déjà sur une offre complète d’équipements « bien-être » qui devrait débarquer dans les Peugeot et Citroën à l’horizon 2016.

Avec son habitacle protecteur, ses équipements de confort comme la climatisation ou la radio, l’automobile a déjà des vertus de cocon protecteur. Et à l’heure où les gens passent de plus en plus de temps au volant de leur voiture (entre congestion en hausse et augmentation de la distance domicile-travail), l’auto est en train de devenir une deuxième maison. Du coup, autant s’y sentir aussi bien que possible.

Photo CC Flickr/epSos.de

Photo CC Flickr/epSos.de

Jusqu’à présent, les constructeurs s’étaient concentrés sur le confort au sens ou nous l’admettons habituellement : qualité d’assise, ergonomie, insonorisation, équipements, etc… Mais PSA mène actuellement des recherches afin de faire entrer les principes de la réflexologie dans nos habitacles !

Le toit vitré illuminé du concept-car Chrysalide

Le toit vitré illuminé du concept-car Chrysalide

Le constructeur a présenté toute une série d’équipements qui sollicitent une bonne partie des sens afin de procurer ce que PSA appelle « une expérience polysensorielle ». Pris séparément, ces équipements n’ont pourtant l’air de rien. Citons pêle-mêle :

  • création d’ambiances lumineuses par le pavillon (vitré ou non), les tissus des contreportes ou les placages de la planche de bord ;
Des habillages rétro-éclairés par Leds.

Des habillages rétro-éclairés par Leds.

  • diffusion de fragrances par un parfumeur de bord allié à des filtres habitacles sophistiqués et à un purificateur d’air de l’habitacle ;
  • système audio avec spatialisation du son ;
  • sièges ergonomiques avec fonction massage (dossier, coussin et repose-mollets), et chauffage par air chaud du haut du dossier.

Tout l’intérêt du travail de PSA repose sur l’intégration et l’interaction entre ces divers équipements. J’ai pu ainsi monter à bord du Concept Chrysalide, une Peugeot 5008 dotée d’un habitacle réaménagé et doté de ces accessoires, afin de tester deux « programmes » sensoriels, l’un destiné à relaxer le conducteur (par exemple, histoire de se détendre après une journée harassante avant de reprendre la route), l’autre visant au contraire à contrer la fatigue accumulée au fil des kilomètres.

Concept-car Chrysalide : ambiance "relaxante"

Concept-car Chrysalide : ambiance « relaxante »

Dans le premier cas, les sièges s’inclinent en position quasi-couchette et activent leur fonction massage, tandis que la lumière se tamise, que la sono émet des sons d’ambiance relaxants et que le diffuseur de parfum répand une douce odeur. Délicieux : les trois minutes de ce programme passent trop vite !

Changement d’ambiance pour le deuxième programme, destiné à prévenir la somnolence au volant : cette fois ci, le dossier des sièges est redressé, l’ambiance lumineuse à bord plus claire, la musique de relaxation laisse sa place au tube « Get Lucky » des Daft Punk, et la ventilation nous envoie une bouffée d’air vivifiant au visage. Après la relaxation, la phase de réveil !

PSA nous promet ce genre de système dès 2016 dans ses véhicules de série, même si l’ensemble des prestations (massage en particulier) sera réservé aux modèles les plus luxueux. Mais le son spatialisé, la diffusion de parfums ou l’éclairage d’ambiance peuvent facilement être intégrés sans surcoût majeur. Et quand on souligne que, peut-être, l’effet sera moins grand sans la fonction massage, Béatrice Daillant-Vasselin, chef de projet polysensoriel chez PSA, assure que ce n’est pas le cas : « En réalité, la perception dépend des personnes. Certains ne veulent même pas du tout du massage, car ils n’y sont pas sensibles ou n’aiment pas la sensation. Et de toutes manières, ces programmes seront personnalisables, à la fois dans leur durée ou leur composition. »

Béatrice Daillant-Vasselin, chef de projet polysensoriel chez PSA

Béatrice Daillant-Vasselin, chef de projet polysensoriel chez PSA

6 réflexions au sujet de « PSA veut faire entrer la réflexologie dans nos habitacles »

  1. Où se trouve la réflexologie dans tout ça ? Mon épouse, étant réflexologue patentée, pourrait donnes des leçons à Peugeot ou à votre journaliste !!!!

  2. diffusion de fragrances par un parfumeur de bord allié à des filtres habitacles sophistiqués et à un purificateur d’air de l’habitacle ;Donc PSA place un purificateur d’air de l’habitacle (ce qui est bien), mais charge l’air de l’habitacle de fragrances (qui sont des produits chimiques), c’est idiot. Le siège qui se met presqu’en position couchette, c’est pour s’endormir au volant?

  3. Effectivement l’idée de relaxer et de stimuler certains points ou zones réflexes (principe de la réflexologie) est fort intéressante.
    Des sièges « reflétants » une cartographie des points réflexes du dos ou de la tête, pourquoi pas ?! Pour les pieds, ça ne va pas être évident…Pour ce genre d’expérience, il sera préférable de faire appel aux professionnels du métier de réflexologue! Bonne réalisation !

  4. Idiot aussi de critiquer les efforts de recherche de constructeurs pour rendre la vie plus agréable à bord, alors qu’on prenne un peu de réflexologie un peu de kinésithérapie ou de n’importe quoi d’autre, Peugeot n’ambitionne pas de vendre ses voitures sur ordonnance et sa démarche est plutôt sympa.

  5. Il serait plus judicieux de parler de détente.
    La relaxation agit sur un plan beaucoup plus profond et nécessite une démarche spécifique de la part de la personne. Conjuguer la relaxation et la conduite demande une attention. Une attention partagée entre deux pôles est-ce vraiment bénéfique ? Une chose après l’autre : s’accorder du temps pour chaque chose. Nous sommes suffisament sollicités sans cesse. On finit par tout survoler !
    Mais il est fort intéressant de vouloir agir sur le stress au sein de l’habitacle de la voiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *