Transmissions intégrales : la nouvelle donne

Mercedes GLC (© Cyrille Quintard)

Mercedes GLC (© Cyrille Quintard)

Pluies, chutes de neige abondantes, températures basses : cet hiver est pour le moins agité. Dans ce contexte, la conduite peut se révéler particulièrement piégeuse. Heureusement, les derniers modèles à transmission intégrale s’affranchissent de ces difficultés. Nous en avons fait l’expérience, sur la neige et la glace, sur le circuit du Trophée Andros de l’Alpe d’Huez.

Lire la suite

La nouvelle vague des transmissions intégrales

Ford Focus RS

Ford Focus RS

Les quatre roues motrices ont le vent en poupe : l’offre s’élargit chez les constructeurs, qui les proposent désormais sur une large variété de modèles. Un développement qui s’accompagne d’évolutions techniques importantes, afin notamment d’améliorer l’efficacité énergétique et l’agilité. Mais l’architecture traditionnelle de la transmission intégrale, avec ses différentiels et son arbre central, n’est pas gravée dans le marbre : en la matière, le futur nous réserve bien des surprises ! Revue de détails…

Lire la suite

Mercedes-AMG voit l’avenir avec quatre roues motrices

Mercedes-AMG

Mercedes-AMG

S’il est une réussite qui fait rêver tous les constructeurs, quels qu’ils soient, c’est bien celle d’Audi. Propulsée en 30 ans du statut de marque généraliste à celui de spécialiste du haut de gamme définissant les standards de l’industrie, la firme d’Ingolstadt a fini par influencer ses rivales directes, que sont BMW et Mercedes. Ainsi, la première n’a jamais vendu autant de modèles à quatre roues motrices xDrive (environ une vente sur trois), tandis que la seconde a brisé un tabou lors du récent restylage de la Classe E, en livrant pour la première fois une E 63 AMG dotée de la transmission intégrale. Une tendance qui devrait s’affirmer chez la division sportive de Mercedes…

Lire la suite

Quatre roues motrices, pourquoi faire ?

Nostalgie... une Mercedes W124 4Matic !

Nostalgie… une Mercedes W124 4Matic !

Si elle s’est rendue indispensable en championnat du monde des rallyes, la transmission intégrale n’a jamais vraiment réussi à s’imposer au grand public. Même ceux que l’on nomme « 4×4 de loisirs » deviennent de plus en plus souvent de simples « crossovers » à deux roues motrices. Une tendance qui touche même des constructeurs spécialisés dans le tout-terrain, comme Land Rover. Mais au fond, y perd-t-on vraiment au change ?

Lire la suite