Comment PSA Peugeot Citroën invente la voiture de 2030

Peugeot EX1 Concept

Peugeot EX1 Concept

Chez tous les constructeurs, des armées d’ingénieurs travaillent d’arrache-pied sur les voitures que nous conduirons dans les 10 prochaines années. Mais après ? Comment imaginer l’auto des années 2025-2030 ? Quelle sera la place même de l’automobile à cette période ? Quels carburants et matériaux utilisera-t-elle ? Comment interagira-t-elle avec son conducteur ? Autant de questions complexes qui tiennent plus de la prospective et de la recherche fondamentale que de l’ingénierie classique. Chez PSA, on a décidé de confier ces études à un réseau scientifique baptisé StelLab, qui associe le constructeur à des universités et des écoles du monde entier. Après trois ans d’existence, le StelLab a dévoilé la semaine dernière les premiers résultats de ses travaux exploratoires.

Habituellement, les constructeurs automobiles ont le culte du secret : leurs recherches se font derrière de hauts murs ceinturés de barbelés, dans l’anonymat de laboratoires où les accès sont soigneusement filtrés. Chez PSA Peugeot Citroën, on a adopté une démarche sensiblement différente. Certes, le développement des prochains produits se fait toujours dans la confidentialité la plus totale. Mais pour les recherches plus avancées, PSA a adopté une démarche de « Open Innovation » : plutôt que de tout gérer en interne, le groupe a décidé de confier certains travaux à des étudiants et enseignants-chercheurs !

Regroupés au sein d’un réseau scientifique baptisé StelLab, on retrouve ainsi des institutions aussi variées que le CNRS, des universités, le Collège de France, l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ou encore Mines ParisTech. Et si les travaux de ces chercheurs donnent évidemment lieu à des dépôts de brevets, ils débouchent aussi parfois sur l’édition de publications scientifiques. De l’innovation très « Open », donc.

Citroën Lacoste

Citroën Lacoste

Il faut dire que les sujets abordés n’auront pas de débouchés industriels avant dix ans : avec ces recherches, PSA veut surtout défricher les technologies qui équiperont nos autos à l’horizon 2025-2030. De toutes manières, au rythme habituel de renouvellement des modèles, la remplaçante de la nouvelle Peugeot 308 sera lancée dès 2020, c’est à dire… après demain. L’enjeu est donc ici d’avoir plusieurs coups d’avance, comme aux échecs !

Sur quels sujets travaillent ces divers « OpenLabs » ? Principalement sur trois axes : la dépollution (optimisation des moteurs, réduction des frictions, allègement), automatisation et connectivité (voiture autonome et connectée) et attractivité (rendre les innovations suffisamment intuitives pour qu’elles soient bien acceptées).

Peugeot HX1 Concept

Peugeot HX1 Concept

Des exemples ? PSA travaille ainsi sur des carburants… solides ! Aluminium, magnésium ou fer sont étudiés afin de comprendre leur combustion, la dépollution associée et le recyclage du combustible. Le groupe étudie aussi des systèmes de buses injectant des flux d’air dans l’écoulement aérodynamique autour du véhicule afin de réduire la traînée. Les chercheurs tentent aussi de faire progresser les simulateurs de conduite, afin d’accélérer les développements technologiques. D’autres élaborent des interfaces homme-machine originales, utilisant les mouvements des doigts sur le volant pour commander le système d’info-divertissement.

Citroën Tubik Concept

Citroën Tubik Concept

PSA fait même appel à un… philosophe, afin de mieux comprendre la perception des technologies qu’ont les diverses cultures (asiatique notamment). Et c’est peut-être là le cœur du sujet : les innovations doivent être fonctionnelles et non intrusives afin d’être acceptées par le conducteur. Les assistances à la conduite vont se développer à vitesse grand V au cours des prochaines années, mais si elles interagissent avec l’utilisateur de manière agaçante (trop forte sensibilité, remontées d’information déstabilisantes…), celui-ci sera tenté de les désactiver et n’en verra pas les avantages.

Plus que les nouvelles technologies, l’enjeu sera donc surtout d’éviter de donner un sentiment d’overdose et de dépossession au conducteur des années 2020.

4 réflexions au sujet de « Comment PSA Peugeot Citroën invente la voiture de 2030 »

  1. Messieurs les ingénieurs, laissez vous aller et récoltez tous les bienfaits de la technologie de la course d’endurance et sachez écouter de toutes vos oreilles ce qui traine dans le monde de l’automobile mais aussi du monde d’aujourd’hui sans oublier de le déformer et de l’amplifier. les génies ont toujours su passer la seconde alors que les autres passaient tout juste la première…

  2. J’approuve la démarche de PSA dans sa recherche de demain.Mais,pourquoi avons-nous donner dos aux véhicules des génies créateurs des années 1920 à 1970?,car,ces Génies créateurs avaient le vrai gout du travail bien fait.C’est maintenant que PSA commencent à nous ravir avec des voitures qui ne laissent personne indifférente quand tu passe avec.Et c’est type de véhicule encore plus innovent que nous aimerions voir PSA nous offre à l’horizon 2025/2030.Continuez dans vos recherches,nous en félicitons,car votre Citroën Hybride ouvre les horizons meilleurs à votre compagnie. Je m’offrirai votre Citroën Hybride 9 en Janvier,mais malheureusement je suis obligé d’aller en Chine pour me l’offrir.J’ai commencé à aimer Citroën depuis mon jeune age dans le primaire de mon village,quand les missionnaires venaient avec la Baby Brousse que nous appelions (2Cv). Et depuis,suis entré en Citroën par ces 2 Cv,et en suite la CX Prestige,et aujourd’hui la Hybride 4.Bravo les gars,nous vous encourageons dans vos efforts de bien faire.Bon vent à PSA,et vous attendons à l’horizon 2025/2030 avec la Hybride 20.

  3. Ping : Comment PSA Peugeot Citroën invente la voi...

  4. Les carburants solides ? Cela semble une belle solution . Bravo PSA !
    Oui il faut changer le futur automobile , progressivement bien sûr ..
    L’ensemble de la mobilité est indissociable de la liberté de déplacement, du métro-boulot-dodo à la charrette décapotable qui fait baver les clodos ..
    La voiture restera certainement un symbole social humain important, mais en l’an 2130è, je m’imagine que sa fonction sera complètement différente, une joie , un jouet de rêve pour toute la famille , .. il était une fois .. « fini toutes ces commissions en voiture, les déplacements inutiles, absurdes comme toutes ces vacances low-cost en avion .. »
    Il faut aussi rêver et créer un avenir meilleur, impossible ?
    ing.d_b

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *