Qui suis-je ?

Je suis journaliste automobile depuis plus de 10 ans et collabore avec Motorlegend depuis presque aussi longtemps ! Si « mettre les mains dans le cambouis » n’est pas ma spécialité, les vrombissements d’un V12 me font frissonner de bonheur.

Mais je suis surtout fasciné par les enjeux technologiques et économiques de l’industrie automobile. Certains vous diront que « c’était mieux avant », que tout a été inventé et que l’auto-passion telle que nous la connaissons aujourd’hui est condamnée à disparaître, remplacée par de banals « appareils ménagers » simplement destinés à se rendre du point A au point B. Je serai clair : ils ont tort.

Certes, les contraintes environnementales et sécuritaires pèsent comme un fardeau sur les voitures modernes, et pèseront encore plus lourd demain. Mais elles servent également d’aiguillon à une toute nouvelle génération d’ingénieurs, qui relèvent le défi avec d’autant plus de plaisir qu’il est difficile. Non, l’automobile passion n’est pas morte : elle va simplement évoluer. Parce qu’elle ne peut pas disparaître. Parce qu’au fond, nous sommes tous restés des enfants épris de vitesse, de sensations fortes, de liberté et de bonheur.

Tout au long de ce blog, je vais donc évoquer cette profonde mutation de l’Automobile avec un grand A. Suivez le guide, et si vous avez des commentaires ou des questions, n’hésitez pas à vous exprimer ! 😉

Une réflexion au sujet de « Qui suis-je ? »

  1. Cher Monsieur Desmonts,
    La thématique de l’auto verte est un chemin inutile et coûteux qui ne touche qu’un huitième des charges environnementales.
    Je partage votre vision d’une automobile personnalisée et fondamentalement humaine, donc imparfaite mais belle.
    La solution hybride s’impose par la logique de récupération au freinage associée à une bonne autonomie. Dans ce cas l’accumulation d’énergie est de quelques Km , (parcours ville) ce qui rend le prix et la masse de ses composants acceptables.
    L’hybridation a aussi l’avantage de faire fonctionner le moteur à combustible dans sa plage de rendement-usure optimal.
    Un bon concept peut supprimer embrayage, boîte & différentiel, donc une approche plus efficace , mais alors en synergie avec une base électrique. Le générateur à combustion peut s’orienter vers la turbine gaz ou vapeur avec des rendements de l’ordre de 60 % ?
    L’effet booster des deux moteurs associés rend la solution musclée et conserve la sportivité.
    L’utilisation de l’aluminium recyclable peut l’emporter sur les structures CF, car le prix du métal peut rester propriété du fabricant, en Leasing ? ..
    En fin de compte, c’est la limite d’une tonne qui décide de tous les systèmes d’assistances, suspensions, châssis etc.. et entre dans cette spirale du complexe et lourd, réinventons simple & efficace !
    ing.d_b

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *