Accessoires : les nouveaux équipements indispensables

Qu’ils s’agissent d’améliorer le confort à bord, de faciliter les trajets ou d’apporter un plus en matière de sécurité, les fabricants d’accessoires ne manquent pas d’imagination. Si nombre d’entre eux relèvent du gadget, certains savent se rendre indispensables.

Des références par milliers

La notion d’accessoires pour automobile est presque aussi vieille que l’automobile elle-même. Si, à l’origine, il s’agissait surtout de pouvoir personnaliser sa voiture ou d’apporter un supplément de confort, au fil des décennies, les possibilités se sont multipliées. Certains ont même marqué les esprits. Citons, pêle-mêle, les projecteurs longue portée (les fameux Cibié) des sportives des années 1960, les cache-volant en « moumoute » des années 1970, les couvre-sièges en billes de bois, particulièrement appréciés des chauffeurs de taxis dans les années 1990… la liste est sans fin et comprend beaucoup d’inutiles.

Aux côtés de ces gadgets, on trouve pourtant des équipements pratiques, comme les barres de toit, idéales pour les départs en vacances ou le transport de vélos et de skis, la CB qui permettait aux routiers, et à certains automobilistes, de se prévenir de l’emplacement des contrôles de police et de gendarmerie, ou encore la « canne » antivol qui se fixe sur le volant, un accessoire qui fait son grand retour depuis peu, et qui empêchait de tourner le volant et donc, supposément, le vol.

La démocratisation de l’électronique a même ouvert la porte de nos habitacles à tout un panel de nouveautés high-tech. Si le nombre de nouveaux accessoires proposés à la vente chaque année ne semble pas décroître, tous ne se valent pas. Voici une liste de ceux dont vous pourriez rapidement ne plus pouvoir vous passer.

Côté pratique

Kit de protection de jantes : avec la prolifération des jantes alliage de grand format, les traces laissées par les frottements de trottoir sont, elles aussi, de plus en plus fréquentes. Ces kit se composent de quatre anneaux qui se fixent sur les bordures des jantes et agissent de la même façon qu’une protection en caoutchouc sur un pare-choc. Comptez de 50 à 200 € suivant la marque et le diamètre des jantes.

Chargeur de smartphone à induction : marre des câbles USB qu’il faut brancher à chaque fois ou qui pendouillent dans l’habitacle lorsque l’on ne s’en sert pas ? Ces dispositifs, qui se trouvent facilement sur le Net pour une centaine d’Euros au maximum, permettent de charge votre téléphone rien qu’en le posant dessus. Seul préalable, s’assurer que le vôtre est doté de cette fonction (c’est le cas de la plupart des Samsung, notamment, de dernière génération) ou vous équiper d’une coque de protection qui le soit (20 à 60 €).

Glacière électrique souple : pliée, elle ne prend pas plus de place qu’un sac isotherme classique et peur donc rester dans le coffre en permanence, sans l’encombrer. Mais contrairement à ce dernier, elle peut se brancher sur une prise 12V (nombre de modèles en possèdent une dans le coffre) et permet donc de conserver aliment et boisson beaucoup plus longtemps au frais. Indispensable pour les longs trajets et peu coûteux (30 à 50 €).

Chargeur de batterie intelligent : dans la grande majorité des cas, les chargeurs de batteries ne signalent que l’état de charge complet. Lorsqu’ils se veulent intelligent, ils sont également capables d’indiquer à partir de quel moment la batterie de votre auto a repris suffisamment de force pour démarrer. Vous serez donc bloqué un minimum de temps. Charge à vous, ensuite, de parcourir quelques dizaines de kilomètres pour que l’alternateur finisse le travail. On trouve facilement cette nouvelle génération de chargeur dans les centre-autos, pour une centaine d’Euros.

Porte-clés connecté : ce boitier est à double usage. Une fois appairé avec votre smartphone, il vous permet de localiser vos clés depuis celui-ci. Mais on trouve également des modèles dotés d’un bouton qui permet de faire sonner votre téléphone à distance. Un investissement raisonnable (30 à 50€) pour les étourdis.

Pare-soleil housse : Face aux films sur-teintées, onéreux, et aux pare-soleil à ventouse, qui ne couvre qu’une petite partie des vitres, la housse s’enfile sur l’encadrement de porte et habille ainsi l’ensemble de la vitre. C’est, certes, peu esthétique mais c’est abordable (25 à 50 €) et ultra-efficace.

Coté sécurité

Télécommande Bluetooth pour smartphone : elle peut se fixer sur la planche de bord, n’exige aucune installation (si ce n’est l’appairage avec votre smartphone) et est légale. Trois bonne raisons d’acquérir ce petit boitier (comptez de 60 à 100 €) qui donne un accès direct aux principales fon

Traceur GPS : ces petits boitiers, qui valent entre 40 et 100 €, permettent à tout moment de localiser votre voiture, grâce à leur carte SIM qui leur permet de communiquer avec un smartphone doté de l’application ad hoc. Pour les étourdis qui oublient régulièrement où ils se garent ou pour les victimes d’un vol, voilà quelques dizaines d’Euros très bien investis.

GPS connecté avec indicateur de zones de danger : Si la forme ne change pas, les GPS portables évoluent fortement dans le fond. Les derniers modèles haut de gamme sont plus précis, reçoivent les informations routières en temps réel et recalculent ainsi aussi sec votre itinéraire, vous préviennent des zones de danger, y compris les mobiles, et sont parfois même capables, grâce à la réalité augmentée (incrustation des indications de circulation sur une image de la route filmée en direct), de vous indiquer après quel point remarquable (panneau, bâtiment…) il faut bifurquer. Des prestations qui se paient assez cher : de 250 à 400 € auquel il faut souvent rajouter l’abonnement mensuel pour les informations trafic.

Testeur de liquide de refroidissement : ces petits boitiers, vendus entre 5 et 10 €, permettent, en un clin d’œil, de savoir si ce fluide, indispensable au bon fonctionnement de votre moteur, est toujours en état de remplir son office.

Afficheur tête haute : les voitures dotées de cet équipement sont encore peu nombreuses. Pourtant avoir les principales informations (vitesse notamment) dans son champ de vision est un vrai gage de sécurité. Une bonne raison d’acquérir l’un de ceux disponibles en seconde monte, au tarif largement inférieur à celui d’une option usine (40 à 150 €).

Compresseur sans fil : vu l’état de nombre de compresseurs à air de stations-services, mieux vaut être prévoyant et se doter du sien. Atout des modèles sans fil, ils s’emportent avec vous et permettent de vérifier la pression de vos pneus à tout moment. L’offre est vaste et les tarifs vont de 50 à 120 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *