L’hydrogène s’offre un coup de pub avec Mercedes et Diane Kruger

Diane Kruger et Joshua Jackson

Diane Kruger et Joshua Jackson

Dans le concert des technologies « vertes » de demain, la voiture à hydrogène joue sa partition en mode mineur. Un temps présentée comme la solution idéale pour résoudre les problèmes de raréfaction des ressources pétrolières et du dérèglement climatique, « l’auto H2 » tourne au ralenti depuis plusieurs années, même si les récentes évolutions technologiques de la pile à combustible peuvent redonner de la crédibilité à cette filière. Parmi les grands constructeurs mondiaux, Mercedes reste l’un des plus fervents adeptes de l’hydrogène, au point d’avoir recruté l’actrice germano-américaine Diane Kruger et son compagnon Joshua Jackson pour faire une étonnante promo de la Classe B F-Cell…

À la fin des années 90, tout le monde se gaussait de la mévente de la première génération de Toyota Prius, avant que les hybrides ne rencontrent le succès que l’on sait. Ces derniers temps, c’est plutôt la voiture électrique qui suscitait les moqueries, avec les difficultés qu’éprouvent Renault et Nissan à trouver des clients pour leurs Zoe et Leaf. Mais la BMW i3 revendique déjà 11 000 commandes depuis son lancement en novembre dernier, peut-être le signe avant-coureur d’un décollage du micro-marché de la voiture électrique.

Déjà 11 000 commandes en trois mois et demi pour la BMW i3.

Déjà 11 000 commandes en trois mois et demi pour la BMW i3.

La voiture à hydrogène, en revanche, n’en est même pas au stade des quolibets : c’est simple, elle n’existe pas ! On compte à peine 150 à 200 Honda FCX Clarity et à peu près autant de Mercedes Classe B F-Cell (basées sur l’ancien modèle) circulant dans le monde. Autant dire que la voiture à hydrogène reste un animal de laboratoire, encore trop complexe, trop coûteux… et dépourvu de points de ravitaillement, le réseau de distribution d’hydrogène étant encore embryonnaire.

La Honda FCX Clarity

La Honda FCX Clarity

Mais Mercedes veut croire aux vertus de cette voiture idéale, qui marie l’agrément de l’auto électrique à l’autonomie d’un modèle thermique. D’autant que la recherche sur la pile à combustible progresse, ce qui permettrait de passer par l’étape intermédiaire du véhicule hybride électrique/hydrogène, en attendant un hypothétique développement du 100 % hydrogène.

Une pile à combustible (photo © P.Stroppa/CEA)

Une pile à combustible (photo © P.Stroppa/CEA)

Reste que pour l’instant, si le constructeur américain poursuit ses recherches dans le domaine (à un rythme que l’on devine cependant ralenti), il continue ses « coups de com' » autour de la voiture à hydrogène. On se souvient que Mercedes a recruté Diane Kruger comme ambassadrice de la Classe B F-Cell. L’actrice utilise cette auto au quotidien en Californie, bénéficiant d’une station distribuant de l’hydrogène à Burbank.

Comment rendre l'hydrogène sexy ? En recrutant l'actrice Diane Kruger pour faire la promo des Mercedes Classe B F-Cell !

Comment rendre l’hydrogène sexy ? En recrutant l’actrice Diane Kruger pour faire la promo des Mercedes Classe B F-Cell !

Cette fois-ci, Mercedes a lancé à l’actrice et à son compagnon Joshua Jackson un défi qui a le mérite de l’originalité : passer deux jours dans la tristement célèbre Vallée de la Mort sans emporter une goutte d’eau, en s’alimentant uniquement avec celle produite par la Classe B F-Cell.

La Classe B F-Cell en pleine Vallée de la Mort.

La Classe B F-Cell en pleine Vallée de la Mort.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, la Vallée de la Mort est un bassin aride en plein désert Mojave. Elle détient le record de chaleur terrestre, avec un bon 56,7 degrés Celsius atteint en 1913. S’y aventurer sans un minimum de précautions, c’est y risquer la mort, encore aujourd’hui. D’où son nom.

Ce réservoir récupère et condense la vapeur d'eau issue de l'échappement.

Ce réservoir récupère et condense la vapeur d’eau issue de l’échappement.

Nos deux acteurs ont pris place à bord d’une Classe B F-Cell modifiée, dotée d’un réservoir recueillant l’eau émise par l’échappement.

La pile à combustible rejette de l'eau potable sous forme de vapeur.

La pile à combustible rejette de l’eau potable sous forme de vapeur.

Évidemment, pour Diane et Joshua, le voyage est presque anodin : une fois surmontée l’appréhension de boire les « déchets » produits par l’auto, ils dégustent une eau parfaitement pure, qui leur permet également de cuisiner et de faire leur toilette. Mais la vidéo fait mouche :

Les plus pointilleux rappelleront qu’il est déconseillé de s’alimenter exclusivement avec de l’eau distillée, dépourvue des minéraux indispensables à l’organisme. Mais la vraie question est : ce genre de démarche fait-elle vraiment avancer la cause de la voiture à hydrogène ?

"Allez chérie, aujourd'hui c'est toi qui prépare le café !"

« Allez chérie, aujourd’hui c’est toi qui prépare le café ! »

2 réflexions au sujet de « L’hydrogène s’offre un coup de pub avec Mercedes et Diane Kruger »

  1. L’électricité ou l’hydrogène sont en fin de compte deux différents moyens pour stoker une énergie primaire dans une voiture.
    Gagnera le système qui aura le meilleur rendement énergétique et la plus grande facilité d’utilisation……………………………………………………………….
    En ville la voiture électrique pure aura certainement l’avantage d’être plus facilement rechargeable mais surtout moins contraignante dans les parkings souterrains (gaz, GPL, LPG,.). (j’ai essayé la Zoé et c’est magnifique)…………………………………………………………………
    Un mixte hydrogène électricité avec les avantages des deux systèmes aura certainement la côte pour les longues distances…………………………………………………………………….
    Pour les poids lourds gros consommateurs d’énergie le H pure est certainement la solution……………………………………

  2. sacré scoop^^ ça ne fait jamais que 30 ans env que des BMW 7 hydrogène expérimentales tournent et depuis 2006 la deuxième phase est en cours avec 100 760iL en location en allemagne et un peu aux US ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *