Phares laser : l’éclairage du futur

Phares laser BMW

Phares laser BMW

En matière d’éclairage, l’automobile avance par modes. Les phares au Xénon ont d’abord rendu obsolètes les ampoules halogènes, avant d’être surclassés par les diodes électroluminescentes (DEL, ou LED en anglais), qui font désormais partie de l’attirail indispensable de toute auto qui prétend être moderne et “premium”. Mais ces dernières se sont à peine converties qu’une nouvelle technologie fait son apparition : le laser !

La mode des diodes DEL n’est pas venue de nulle part. Certes, elles permettent de créer une signature visuelle aisément reconnaissable, ce qui plaît aux designers (n’est-ce pas, Monsieur Audi ?). Mais les diodes présentent également l’avantage d’êtres moins énergivores des ampoules halogènes ou à décharge à intensité lumineuse équivalente. Cela peut paraître un détail, mais à l’heure où les constructeurs chassent le moindre gaspillage énergétique à bord d’une auto, cela a son importance. Avec la technologie laser, on franchit encore une étape supplémentaire dans ce sens : pour une consommation de 1 Watt, une diode conventionnelle émettra 100 lumen, contre 170 pour une diode laser.

Phares laser BMW

Phares laser BMW

Pourtant, à la base, la technologie est identique. La lumière des phares laser est émise par des diodes, du même genre que celles de vos lecteurs optiques (CD, DVD, Blu-ray), mais d’une puissance nettement supérieure. Cette lumière est monochromatique (une seule longueur d’onde) et cohérente (toutes les ondes émises sont en phase). Une diode laser offre ainsi une luminosité 1000 fois supérieure à celle d’une diode DEL conventionnelle. La diode laser est également 100 fois plus compacte, réduisant l’encombrement de l’optique, et notamment sa profondeur. Bien entendu, le faisceau laser des phares – de couleur bleutée – est d’abord filtré à travers une substance fluorescente à base de phosphore, afin d’être rendu inoffensif pour les yeux des passants !

Phares laser BMW

Phares laser BMW

Ultra puissant, économe en énergie et extrêmement compact, l’éclairage laser donne une liberté totale aux designers. En théorie, il deviendrait possible de supprimer les blocs optiques tels que nous les connaissons aujourd’hui, en glissant les diodes laser dans l’interstice du capot moteur. Reste que les stylistes ne sont pas prêts à franchir ce pas. En effet, dans le langage du design automobile, la face avant d’une voiture continuera d’être apparentée à un visage, les optiques figurant les yeux et la calandre, la bouche. Or les stylistes ne sont pas prêts à “énucléer” nos voitures !

Les phares laser de la BMW i8 Concept

Les phares laser de la BMW i8 Concept

Le concept-car BMW i8, qui emploie un éclairage par diodes laser, nous laisse cependant entrevoir les nouvelles possibilités qu’offre cette technologie en matière de style. Alors, convaincus ?

BMW i8 Concept

BMW i8 Concept

14 réflexions au sujet de « Phares laser : l’éclairage du futur »

  1. Wow je n’avais pas la connaissance de ces nouveaux types de luminaires!
    C’est vrai que les technologies s’améliorent constamment et j’avoue que le rendu est très bon.
    Restons à voir leur durée de vie et leur consommation réelle :).

  2. Tous ces nouveaux phares sont extrêmement gênants pour le conducteur d’en face. Cela devient insupportable de conduire la nuit, quand ce n’est pas à la tombée de la nuit où quasiment tous les conducteurs mettent leurs feux de croisement alors qu’on y voit encore très bien !
    Ces phares sont très dangereux car on est parfois quasiment ébloui.

    • Ca veut dire que vous avez déjà croisé une voiture avec ces feux laser ?
      J’ai du mal à y croire…
      C’est sur que des feux mal réglés c’est génant, mais ça n’a rien a voir avec la technologie employée, pour un éclairage qui dégage la même luminosité (en lumen), l’éblouissement est le même.
      Je me demande donc sur quoi vous vous basez pour critiquer cette technologie qui n’est pas encore sur le marché…

    • Ne soyez pas si vindicatif !
      les I8 sont si rares (je ne sais même pas si elles roulent en France) que pour en avoir croisées une me parait plus qu’improbable,donc impossible.
      D’autres modèles de marques peut-être différentes seraient également en circulation, mais en quel nombre?
      Alors ne condamnez pas cette nouvelle technique sans l’avoir testée, dans les deux sens, comme conducteur et comme automobiliste qui arrive en face

    • Bonjour, je ne sais pas à l’heure actuelle où cela en est exactement, mais où je rejoint Rob sur le fait que les ampoules de beaucoup de nouveaux véhicules éblouissent fortement la nuit. Si vous faites beaucoup de route, comme moi, au bout d’un moment par temps de pluie ou de nuit, cela devient très pénible. C’est peut être aussi un mauvais positionnement des phares. En tout cas, si l’éclairage laser devient légion, alors va falloir qu’il soit bien régler !!!!

    • Je ne sais pas ou vous avez passé votre permis de conduire, car allumer ses phares de jour permet de mieux être vu des autres usagers car cela est primordial et il n’est pas nécessaire de ne plus voir pour les allumer et d’une, et de deux ce type d’éclairage n’est pas encore suffisamment répandu pour que ayez pu en croiser.
      Avant d’écrire de telles inepties réfléchissez .

  3. Sûr que ces phares, si ils sont mal réglés, ce sera dur pour ceux d’en face la nuit…
    Par contre Rob, ce n’est pas parce qu’on voit clair à la tombée de la nuit, qu’on distingue bien une voiture sombre dans de grandes lignes droites,la voiture se confondant souvent avec la route…l’éclairage sert aussi à se signaler, et vu le peu de visibilité des veilleuses de certaines voitures (même récentes) il vut mieux allumer ses codes.

  4. Très sympa pour le design et la longévité et sans doute pour la sécurité avec des faisceaux pouvant adopter des formes variées.
    L’éclairage Xénon n’aura finalement jamais été démocratisé qu’il est déjà en passe d’être remplacé. Marrant…
    Pour Rob, il y a une autre innovation qui fait son apparition, l’adaptation automatique du faisceaux. Une caméra filme la route et un filtre masque partiellement les feux pour ne pas éblouir le véhicule en face. Attention, pour des raisons de coûts, il y a aussi plus simple, le système passe de croisement à route toujours en fonction de l’image vu par la caméra. Mais dans ce cas, il y a aussi des latences possibles (car pas cher) et là on va effectivement souffrir car les utilisateurs ne vont plus faire l’effort de basculer à la main et vont s’en remettre à l’automatisme.
    Il faudrait aussi que les ingénieurs bossent sur les essuies glaces, mis à part les “blades” ça n’a pas beaucoup évolué depuis 100 ans.

  5. Bonjour à tous, et merci pour vos commentaires toujours intéressants.

    @_Zeb_ : Le deuxième système dont vous parlez est communément appelé “assistant feux de route”. Et pour l’avoir essayé sur plusieurs modèles de diverses marques, c’est encore loin d’être au point ! Par contre, l’éclairage sélectif est plus prometteur, mais il n’est pas encore commercialisé.

  6. @Vincent : Je ne voudrais pas dire de bêtise, j’ai fait quelques recherches sur le net mais je n’ai pas tellement trouvé de compte rendu d’essai, cependant il semble que depuis 2011 chez Volkswagen sur les Phaeton (ah bon elle existe encore ? ;-)), Touareg et sur la nouvelle CC, l’éclairage adaptatif mis au point par Valeo (BeamAtic) soit disponible.
    J’ai trouvé cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=lhcyAHiVu9A et ce communiqué de l’équipementier http://www.valeo.com/fr/communiques/details.html?id=157.
    C’est étonnant que cette innovation n’est pas fait plus de bruit (l’associer à la Phaeton n’était peut être la meilleure idée), si vous cherchez des idées d’article voici un essai qui pourrait être original :-).

  7. Merci pour le tuyau ! 🙂 Autant de modèles que je n’ai pas eu l’occasion d’essayer, comme quoi… Système effectivement plus prometteur que l’assistant feux de route !

  8. à Zeb: cette technologie se trouve également sur les Audi (R8, A8).
    Quant à l’éclairage laser, un danger très important, c’est en cas d’accident lorsque le système d’éclairage est cassé, mais que le laser continue à fonctionner car cela peut entraîner immédiatement une cécité irréversible chez ceux qui regarderaient en sa direction.

    • A mon avis, il n’est vraiment pas compliqué de mettre une sécurité qui coupe l’alimentation d’une diode lorsque le “bloc diffuseur” est fendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *