Non, l’hybride diesel n’est pas mort !

Audi Q7 e-tron 3.0 TDI quattro

Audi Q7 e-tron 3.0 TDI quattro

“Nous ne voulons plus de diesel à Paris” : la phrase cinglante d’Anne Hidalgo, maire de Paris, a marqué les esprits. Et même si l’édile est depuis revenue sur ses propos, les détracteurs du diesel ont eu vite fait d’annoncer la disparition prochaine du carburant honni, tout en fustigeant la position du groupe PSA, promoteur de l’hybride diesel. Ce dernier serait-il donc mort-né ? Pas vraiment ! Explications.

Après avoir été longtemps porté aux nues, le diesel est désormais voué aux gémonies. Anne Hidalgo, maire de Paris, avait même annoncé vouloir le bouter hors de la capitale d’ici à 2020… avant de finir par nuancer le propos. Il n’en fallait pas plus pour que d’aucuns critiquent le groupe PSA Peugeot Citroën, l’accusant de s’être fourvoyé dans le tout diesel et en particulier – comble de l’illogisme ! – l’hybride diesel. Comme pour leur donner raison, le constructeur français avait glissé en fin d’année dernière qu’il laissait tomber cette technologie. Bref, la messe était dite : l’hybride diesel était une impasse, et son destin était scellé.

Peugeot 3008 Hybrid4

Peugeot 3008 Hybrid4

Comme souvent, la réalité n’est pas aussi simple. Un coup d’œil aux catalogues des constructeurs permet déjà de constater que l’hybride diesel n’a pas disparu : on en trouve chez Land Rover (Range Rover Hybrid), chez Mercedes (C 300 et E 300 Bluetec Hybrid) ou encore chez… Citroën, ou plutôt DS : en dépit de son restylage, la DS 5 continue d’être proposée en hybride diesel. Comme quoi, PSA n’a pas encore complètement enterré cette technologie !

DS 5 restylée

DS 5 restylée

Et, au risque de surprendre les fossoyeurs de l’hybride diesel, celui-ci a fait une sorte de come-back au salon de Genève. Ainsi, Audi y dévoilait un Q7 e-tron (hybride diesel), Volvo une V60 D5 Twin Engine (mazoutée également), tandis que le coréen Hyundai présentait, non pas une, mais deux version hybrides gazole de son nouveau SUV Tucson ! Pour un moribond, l’hybride diesel se porte donc plutôt bien.

Hyundai Tucson 48V Hybrid Concept

Hyundai Tucson 48V Hybrid Concept

En réalité, si PSA compte abandonner cette technologie, c’est tout simplement parce qu’il n’a pas réussi à l’amortir avec le seul marché européen, du fait de volumes insuffisants. Carlos Tavares, le nouveau patron du groupe, est en outre persuadé qu’il faut plutôt tabler sur la Chine pour développer l’hybridation, car l’Empire du Milieu pourrait prochainement fortement durcir ses normes anti-CO2. Or le marché automobile chinois ignore totalement le diesel. D’où l’objectif de PSA de proposer une technologie hybride rechargeable essence d’ici à 2020.

DS 5 restylée

DS 5 restylée

Dans le reste du monde, en revanche, le diesel fait de la résistance. Malgré une récente décrue, il reste le carburant préféré des Français (plus de 63 % du marché en 2014) et même des Européens (53,8 % dans l’UE en 2013). Plus surprenant encore, il gagne du terrain sur un marché où il fut longtemps réservé aux poids-lourds : les États-Unis. Selon une étude J.D. Power, il devrait y représenter 7 % des ventes en 2017… contre seulement 3 % aujourd’hui. Impossible donc de tourner le dos à l’hybridation du diesel.

Volvo V60 Twin Engine

Volvo V60 Twin Engine

Et puis celui-ci, intrinsèquement riche en couple et plus sobre que l’essence, convient bien pour des véhicules lourds, comme les SUV ou les berlines haut de gamme. Surtout lorsque, comme sur l’Audi Q7 e-tron, il offre des rejets de CO2 inférieurs à 50 g/km en dépit d’une puissance de 373 ch. Voilà pourquoi, quoi qu’on en dise, l’hybride diesel n’est pas prêt de disparaître.

Audi Q7 e-tron 3.0 TDI quattro

Audi Q7 e-tron 3.0 TDI quattro

9 réflexions au sujet de « Non, l’hybride diesel n’est pas mort ! »

  1. Afin de préparer la transition, il faudrait déjà changer non pas les avantages fiscaux, comme cela est dit souvent, mais permettre également la récupération de TVA des professionnels sur l’essence. Encore faut-il avoir envie de quitter le couple du diesel, la durée de vie des moteurs et autres avantages du diesel pour les gros rouleurs…

  2. Pour ma part, je possède une 508 Peugeot hybride 4 et j’en suis ravi ! J’ai fait 75000 kms sans aucune défaillance…Je compte bien rester sur ce choix à mon prochain changement (09/2015)

  3. Même si ce serait une bénédiction de le voir disparaitre : faut vraiment pas aimer les bagnoles pour plébisciter ce type de motorisation… Enfin, ça va bien avec les SUV… toute une époque quoi

  4. Le diesel tue, le saviez-vous?
    Je passerai sur l’odeur et le bruit d’une vulgarité sans nom pour tout amateur d’automobile, pour ne retenir que l’annonce officielle de l’Organisation Mondiale de la Santé OMS, il y a maintenant plus de 3 ans… mais les lobbys des constructeurs européens sont si puissants, qu’elle est pour ainsi dire passée inaperçue, tiens?…
    Oui, le Diesel et finalement et après des années de tests et contre-recherches cliniques, reconnu officiellement cancérigène et pathogène, il n’y a plus à discuter, arrêtons vite cette saloperie, qui depuis maintenant 10 ans et la frénésie des européens pour ce carburant, a réduit de plus de 5 ans notre espérance de vie dans les principales métropoles européennes… merci les particules extra-fines et le NOx !
    Revenons vite à l’essence des choses, au plaisir des montées en régime et des jolis bruits mécaniques avant que nos automobiles électriques ne soient plus que bruits de pneumatiques…

  5. Bien sur que l’hybride diesel est mort (à la naissance), il n’existe qu’en France et fait, une fois de plus, la preuve de notre manque total de clairvoyance……..

  6. Quand on voit le nombre de FAP qui sont bouchés, car avec des petits trajets, ils ne sont jamais à température, je prédis des grosses galères avec cette hybridation… sauf si elle utilisée pour ce qu’elle est faite : des longs parcours autoroutier avec traversé propre des villes à chaque extrémité du parcours. Bref une motorisation qui devrait être une niche en europe pour être rentable… et fiable.

  7. Comme déjà dit l’hybride diesel est a mon avis une très bonne solution, mais il faudra en effet avoir un fonctionnement en tout électrique possible sur plusieurs dizaines de kilomètres (traversé d’agglomération et petits trajets ) et le diesel pour ce qu’il sait faire de mieux , c’est à dire les longs trajets ou les systèmes anti-pollution sont efficaces et de ce côté c’est à mon avis volvo qui a su marier le mieux les 2 motorisations reste que vu le prix de la voiture elles ne vont pas envahir les rues. ..

  8. comme toujours la france se prend pour le centre du monde ! je crois que comme toujours elle se prend les pieds dans le tapis ” grâce ” à nos politiciens égocentriques .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *