Quel bruit feront nos autos dans dix ans ?

Une Volvo V60 Hybride en chambre anéchoïque.

Une Volvo V60 Hybride en chambre anéchoïque.

À première vue, la question peut étonner. Mais à l’heure où les hybrides se modernisent, et alors que les premières voitures électriques débarquent sur le marché, les constructeurs se creusent la tête pour rendre audibles – et si possible d’une manière agréable à l’oreille – les autos de demain. Un dilemme qui concerne toutes les marques, mais tout particulièrement les firmes spécialisées dans les modèles “premium”, à forte valeur ajoutée.

Ceux qui ont eu l’occasion de conduire une voiture électrique vous le diront : c’est une expérience empreinte de zénitude, mais également stressante dans les ruelles les plus étroites où, faute de tintouin mécanique, les piétons ne vous entendent pas arriver.

Pour éviter l’hécatombe dans les désormais célèbres “zones de rencontre” brillamment imaginées par le législateur, ce dernier s’apprête à imposer des normes de bruit aux véhicules électriques ou assimilés (hybrides rechargeables notamment). En clair, les constructeurs devront implanter sur ces autos silencieuses un… générateur de bruit ! Celui-ci devra émettre des sons sur une certaine plage de fréquence, avec une variation de la note sonore selon la vitesse (plus aigu lorsque l’auto roule plus vite).

Le piéton n'entend pas la voiture électrique arriver (ici, une Nissan Leaf)

Le piéton n’entend pas la voiture électrique arriver (ici, une Nissan Leaf)

Pour l’instant, chaque constructeur fait sa sauce dans son coin. La Nissan Leaf émet ainsi un son résolument moderne, façon soucoupe volante, dans les médiums-aigus. À l’inverse, la Renault Fluence Z.E. se distingue par un bruit plus familier, métallique et mécanique… presque celui d’une auto thermique classique. Dans tous les cas, le “bruiteur” devient inutile à partir d’une certaine vitesse, le bruit de roulement des pneumatiques prenant alors le relais.

La (sculpturale) Renault Fluence Z.E., électrique elle aussi.

La (sculpturale) Renault Fluence Z.E., électrique elle aussi.

Mais cette évolution vers la propulsion électrique n’est pas sans causer quelques maux de tête chez certains constructeurs, particulièrement dans le haut de gamme. En effet, leurs modèles se distinguaient jusqu’alors par leurs moteurs multicylindres à la sonorité plus ou moins évocatrice de luxe et de noblesse mécanique. Le moteur électrique, lui, émet le même “bzzzz” qu’il soit monté à bord d’une Renault ou d’une Ferrari. À la limite, avec un synthétiseur de son adéquat, la Renault pourrait même donner au conducteur le choix de la bande-son : gros V8 américain glougloutant, onctueux 6 cylindres en ligne bavarois ou rageur V12 transalpin !

Accessoire indispensable de la voiture électrique : le CD "Sounds of Supercars" !

Accessoire indispensable de la voiture électrique : le CD “Sounds of Supercars” !

J’ai eu récemment l’occasion de discuter de ce sujet avec un acousticien de Volvo, qui travaille notamment sur la future V60 hybride rechargeable, prévue pour la fin 2012. L’entretien était intéressant, mais lorsque je lui ai demandé comment il comptait s’y prendre pour que le quidam puisse distinguer à l’oreille une berline électrifiée de constructeur généraliste de celle d’une raffinée marque premium, mon interlocuteur n’a su opposer qu’un silence gêné…

26 réflexions au sujet de « Quel bruit feront nos autos dans dix ans ? »

  1. les gens sont déjà abrutis parle bruit et je peux vous certifier que même mon essence actuel, les piétons ne l’ entendent pas…….aussi , rajouter du bruit sur un véhicule électrique ne me paraît pas une solution intelligente……………..la nuisance sonore est une pollution que nous devons réduire, alors savoir que des sommes d’ argent fabuleuses vont être investis pour cela, est une autre aberration .
    C’ est un bonheur de savoir que nos rues et campagnes deviendront calme à nouveau.
    Pour les pietons qui sont en mal d’ attention, il suffit de commercialiser un petit kit sonore qu’ ils pouront porter à leur oreille , et seront ainsi avertis de l’ arrivé d’ un véhicule qu’ ils ne sont pas capable de voir ou d’ entendre……ou alors , vive la sonnette sur chaque voiture……………AlainV911

  2. Bien d’accord avec les précédents commentaires. le bonheur d’une voiture electrique c’est qu’elle ne fait pas de bruit !!! à croire que les gens ne traversent qu’à l’oreille !! MDR.

  3. je pense que la nuisance sonore comme la violence, suffit de la canaliser dans des sports de combats ou des circuits à bruit pour les passionnés demandeurs
    ” notre liberté s’ arrête ou commence celle des autres ”
    pour les conducteurs demandeurs de bruit sur les voitures électriques, pareil, un CD avec le je site ce qui a été écrit plus haut: “gros V8 américain glougloutant, onctueux 6 cylindres en ligne bavarois ou rageur V12 transalpin ” et Hop! tout le monde est content….AlanV911

  4. Oula, ya pas besoin de rajouter de bruit a une voiture eletrique, elle est deja bien assez bruillante juste avec le contact des pneu sur la route.
    Enuite pour repondre a “js”, le fait qu’il n’y a pas de bruit est evidement un avantage de la voiture eletrique. Personne a dis que c’etait le seul ou meme le principal.

  5. Bonjour, Je fais partie d’un atelier qui devrait aboutir effectivement à une sonorisation des V.E. le plus rapidement possible afin d’uniformiser cette sonorisation et éviter de cette manière une cacophonie rurale!
    Utilisateur et vendeur de V.E. depuis plus de 5 ans je suis journalièrement confronté à ce problème du piéton qui ne m’entend pas arriver. Bien entendu j’ai changé ma manière de conduire depuis longtemps grâce à l’électrique mais aussi parce que je suis conscient de ce problème de perception.
    Nous avançons sur cette solution (au niveau mondial) et pour rassurer certains on travaille sur la phase “démarrage” qui ne dure que quelques secondes car après, en montant en vitesse le V.E. émet un bruit de roulement qui le rend perceptible pour tous.
    Je profite de l’occasion pour demander aux Parisiens que pensent ils des vélos qui sont autorisés à rouler à contre sens!!!
    A bientôt pour la suite

  6. Bonjour,

    Si les conducteurs ainsi que les piétons se responsabilisaient, tout se passerait pour le mieux !
    Les constructeurs ne seraient pas obligés de monter des générateurs de bruit sur des voitures silencieuses, ce qui est aberrant dans un monde de bruit qui rend les gens complètement fou !!!!

    Apparemment, les piétons n’ont que des oreilles, les yeux sont en option, quant au cerveau……..

  7. Bonjour Daniel,
    Si…Si…Si…La vie deviendrait monotone! Plus de feu rouge, de stop, de police…Les conducteurs s’arrêteraient aux carrefour et sortiraient de leur voiture pour laisser passer leur voisin prioritaire…De mémoire il me semble que les urbanistes qui ont lancer le réseau routier de Sao Paulo avaient prévu de faire circuler les véhicules sans un un seul feu rouge. Quel bonheur! Mais je m’égare…En ce qui concerne la sonorisation des V.E. il s’agit de l’actionner que pendant quelques secondes seulement. Mais au fait parmi vous tous qui a déja parcouru plus de 100km au volant d’un V.E. A+

  8. Moi !…

    Bonsoir à tous. Heureux de voir que ce billet vous passionne 😉

    Exiger que le piéton soit attentif 100% du temps, c’est tout aussi excessif que de réclamer que l’automobiliste soit lui-même au top de ses facultés en permanence. C’est aussi estimer qu’un malvoyant n’a pas à sortir de chez lui.

    La nécessité de sonoriser les V.E. à basse vitesse ne s’impose pas exclusivement par l’idée selon laquelle le piéton ne regarde jamais avant de traverser, mais plutôt :

    – pour lui permettre d’anticiper la vitesse du véhicule et son accélération (démarre-t-il ? ralentit-il ?)
    – pour lui signaler son arrivée dans une rue étroite lorsque le piéton lui tourne le dos

    Et AlainV911 a raison lorsqu’il affirme que les piétons n’entendent déjà pas toujours nos modèles à essence. Il faut les comprendre : ils sont tellement habitués au boucan des moteurs diesel ! Alors imaginez le massacre avec une flotte de V.E. !

    Mais rassurez-vous : le bruit des V.E. sera incomparablement plus feutré que celui des véhicules actuels.

  9. Bravo Daniel !
    J’aurai bientôt bouclé mon 1000e km électrifié et moi quand un abruti de piéton se prélasse sur ma piste cyclable (j’ai le droit de rouler sur ces pistes avec mon véhicule – cliquez sur mon prénom pour le voir), je le sonne !
    Pour répondre à ce pauvre Michel (ça doit être dur de faire un boulot débile), les sens interdits cyclables sont une aussi bonne invention que la sonorisation des VE est… débile donc.
    Quant aux aveugles, à moins d’être suicidaires ils traversent dans les clous, et si on respectait les infirmes on les aurait tous sonorisés, eux, les clous. Vouloir rendre tout le monde sourd pour préserver les aveugles, c’est quand même un comble non ?

  10. Jérôme, merci de modérer vos propos et de respecter vos interlocuteurs.

    Après, le débat est intéressant : faut-il être sourd à cause de la sonorisation des passages piétons ou de celle des V.E. ? 🙂

  11. Bonjour Vincent,
    Je vous remercie de modérer les commentaires car on sent bien que notre passionné est un peu jeune.
    Si vous désirez assister à un de nos ateliers concernant la “future sonorisation” de nos V.E. je serai très heureux de vous trouver une place.

  12. Bonjour à tous,
    Je ne participe pas souvent à ces débats, mais je trouve le sujet intéressant. En tant que cycliste au quotidien (Train + vélo, excellent compromis d’autonomie et de rtansports en commun), je peux confirmer que bien souvent les piétons ne regardent avant de traverser une rue que s’ils entendent un véhicule arriver vers eux. Je possède aussi un diesel moderne, au son feutré à l’intérieur, mais toujours aussi “agricole” de l’extérieur, et j’ai de plus la chance de me promener régulièrement au volant d’un “V8 glougloutant” (bien que je préfère le décrire comme “gargouillant”) et peu de piétons ignore l’arrivée de celui-ci!

    Quand je vois que les assurances offrent des réductions de primes pour les véhicules électriques, je m’interroge. Les sportives de grosse cylindrée moins dangereuses qu’une gentille et “raisonnable” électrique! qui l’eut cru?

    Pour conclure, je vais finir par acheter une Tesla, moi (en rêve seulement). Au démarrage, le crissement des pneus avertit tout le monde. 😉

  13. Ce sont les conducteurs de véhicules, électriques ou non, à 2 roues ou plus, qui doivent veiller à ne pas mettre les piétons en danger.

    Aussi longtemps qu’on n’oblige pas les cyclistes à faire du bruit, il n’y a pas de raison d’obliger les voitures électriques à en faire, alors que tout le monde lutte contre la pollution sonore.

    Cette histoire de voitures électriques dangereuses pour les aveugles est encore une manouvre du lobby pétrolier qui s’est servi des associations d’aveugles.

    Les critiques sur le silence des voitures électriques émanent soit de gens qui n’ont jamais roulé en voiture électrique, soit de constructeurs qui veulent faire parler d’eux ou vendre une option supplémentaire.

    Voilà onze ans que je roule en voiture électrique et je n’ai jamais eu de problèmes avec aucun piéton.

    Les piétons qui ont été surpris par le passage d’une voiture électrique l’auraient été tout autant par le passage d’un vélo, surtout quand on voit des vélos rouler sur les trottoirs.
    Avant de “sonoriser” les voitures électriques, il serait donc plus judicieux de s’occuper des cyclistes !

    Ceux qui voudraient rendre (modérément) bruyantes les voitures électriques sont des gens qui n’en ont pas et qui se sont fait surprendre, voire même ont été effrayés, parce qu’ils étaient distraits.

    Cela me rappelle une histoire lors d’un rallye de Finlande, il y a 50 ou 60 ans, à l’époque où il y avait encore des courses sur routes ouvertes.
    À l’arrivée d’une étape, un automobiliste va porter plainte à la Direction de course, contre la voiture portant le numéro 89 sur ses portières, qui l’aurait dépassé comme un bolide.
    On lui demande : “Pourquoi portez-vous plainte contre ce concurrent en particulier ? Lors de ce trajet, vous avez dû vous faire dépasser par plusieurs dizaines de voitures qui roulaient toutes comme des bolides !.”
    Réponse de l’automobiliste : “En effet, mais celui-là, il m’a fait peur !”
    La bonne solution est celle adoptée (fin du siècle dernier) sur les Peugeot 106 Electric et les Citroën Saxo Electric, où il y avait deux avertisseurs, actionnés chacun par une manette séparée au volant : un avertisseur normal et un buzzer. L’usage du buzzer est très pratique sur les parkings de supermarchés, où des piétons ont l’habitude de se promener sans faire attention et en oubliant que, par définition, sur un parking il y a des voitures et des piétons. Quand on arrive derrière eux en voiture électrique, on ne désire pas les suivre à 4 ou 5 km/h sur une distance inconnue. À ce moment, un coup de klaxon normal à quelques mètres les effraie, ils sont surpris et cela provoque de leur part une réaction “On devrait interdire à ces voitures de rouler sans bruit !”. Tandis qu’un petit coup de buzzer vous rend tout de suite sympathique, car on leur rappelle discrètement qu’ils devraient faire attention. Aucun piéton ne m’en a jamais tenu rigueur ; au contraire, nombreux sont ceux qui s’excusent de leur distraction.

  14. Enfin une analyse qui correspond à une réalité. Bravo Marlot, heureusement qu’ il y a des gens comme vous pour aider à remettre les pendules à l’ heure.
    on vit malheureusement dans un monde où on se sent obligé de se créer des problèmes, alors que les choses sont si simples le plus souvent……………..le buzer…………..parfait

    inutile de faire de la recherche dans ce domaine là, rajouter du bruit, et pourquoi pas un peu de fumé , de la pollution quoi ?

    Soyons sérieux, elle est très bien comme ça, inutile de rajouter quoi que ce soit.

    j’ en reviens à ma voiture essence, elle est tellement silencieuse que j’ aurais pu écraser des dizaines de piétons, et pourtant? non…alors je vous laisse penser comment es ce possible? et je n’ utilise pas le klaxon.
    C ‘est le piéton qui réagit automatiquement a la présence du véhicule, même si parfois il y a grande surprise……l’ ensemble des différents bruits du véhicule en déplacement suffisent…

  15. je lis dans la présentation ” façon soucoupe volante”..

    perso.. je n’ai jamais vu de soucoupe volante, ni entendu de soucoupe volante, ni été enlevé dans une soucoupe volante,ni conduit une soucoupe volante..
    Alors. qui peut m’expliquer le bruit que fait une soucoupe volante ? çà doit être comme le parfum du lilas.. tout le monde le connaît.. mais il est impossible de le décrire ! 😉

    Et si on obligeait les piétons à mettre des gilets fluo ? comme les motards? avec une casquette munie de stops et de clignotants ? 😉 le problème serait réglé, non ? 😉

  16. Bonjour Rouetm,
    Spécialiste du V.E. puisque je travaille dans ce secteur depuis plus de 5 ans je participe également a des ateliers (sujet traité au niveau planétaire!!). En ce qui concerne votre interrogation ( très justifiée d’ailleurs) il semble que les différents groupes de travail acceptent l’idée que la sonorisation des V.E. en phase de démarrage (environ une dizaine de secondes) serait calquée sur les sonorisations sonores cinématographiques comme le 5° élément, Stars Wars … Bien évidemment il est impensable d’imaginer un quadricycle léger bridé à 45km/h émettre le son prestigieux d’une Ferrari ou celui très particulier d’une Porsche.
    C’est un fait les piétons ne percoivent pas le danger de cette nouvelle génération de véhicules qui démarrent silencieusement…mais que pensez vous de s vélos qui ont “le droit ” de circuler en sens interdit??????????? A bientôt

  17. Mon tricycle est bridé à 25 km/h ce qui ne m’empêche pas de dépasser cette vitesse en descente. (Cliquez sur mon nom pour le voir) Pour ce qui est des sens interdits cyclables, la réponse a déjà été donnée, merci de lire tous les messages avant d’écrire le vôtre.

  18. Ping : L’Europe veut des autos plus silencieuses sur le blog Motorlegend Motorshift

  19. Ping : Les « magiciens » du son à l’oeuvre sur le blog Motorlegend Motorshift

  20. Je reviens sur ce billet : l’association Rétina France (qui défend les aveugles et malvoyants) s’alarme dans un communiqué du “danger mortel” que représentent les silencieuses voitures électriques. “L’ouïe est l’un de nos cinq sens et les malvoyants le privilégient. Ne plus entendre ni percevoir les véhicules est donc très pénalisants pour eux”, explique l’association, qui réclame “que les autorités imposent aux industriels un fond sonore ou un bip spécial afin d’équiper ces véhicules.”

  21. Bonjour à tous, je suis tombé sur cette article et je suis dubitatif devant certaines réflexions.

    J habite une ville possédant beaucoup de piétonnier. Je suis donc soit au volant de ma voiture( diesel) soit au guidon de ma vespa, soit…pieton! Je reviens de vacances à Rome ou à part un essai de Segway, je me suis transformé en piétons complet pendant la durée de mon séjour.
    À lire les commentaires ci dessus je suis effaré de lire que certains apparemment ne quittent jamais leurs automobiles et dorment dedans .
    Ils sont automobilistes, ils parlent des piétons comme d une race à part et stupide.
    Sans aucun bruit de circulation automobile, on va droit au carnage, il n est ni rare ni stupide de se repérer également ( et pas uniquement) a l ouïe
    Autant que pilote(!) de vos voitures vous regardez à chaque fois le compte tours moteur pour changer de rapport? Non l ouïe vous aide, c est un réflexe après des vos premières heures de conduite.
    Idem pour un piéton et son environnement sonore dans les grands centres urbains.
    Le plus consternant est sans doute d écrire que tant qu on y est installons des effets sonores sur les vélos.
    Si il n y avait sur nos routes que des accidents vélos-piétons. On s en porterait nettement mieux. Comparer la dangerosité d un choc avec la masse d une voiture d au moins 1200kg ( masse d une simple clio) a un vélo lance en plein sprint à 20km/h… C est “spécial” pour rester polis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *