Voiture autonome : objectif 2020 !

Mercedes S 500 Intelligent Drive

Mercedes S 500 Intelligent Drive

La voiture qui se conduit toute seule, c’est (presque) maintenant ! En effet, Mercedes et Nissan ont promis que leurs premiers modèles de voitures autonomes seraient sur le marché dès 2020, soit dans à peine plus de 6 ans. À l’échelle de temps de l’industrie automobile, c’est demain ! Pour appuyer leurs dires, les deux constructeurs ont testé en public des prototypes avancés. Mercedes a même lâché une Classe S entièrement autonome dans des conditions réelles de trafic, le long d’un itinéraire de 100 km entré dans l’histoire en 1888 grâce à une certaine Bertha Benz

Je sais, le sujet de la voiture autonome fait débat ici même, ce qui ne m’a pas empêché de l’aborder à moult reprises (ici, ici et ). Ce qui me pousse à y revenir, ce sont les annonces très volontaristes faites d’abord par Nissan, et plus récemment par Mercedes. Les deux constructeurs ont en effet promis que leurs premières voitures autonomes apparaîtraient au catalogue dès 2020. Voilà qui sonne comme une accélération du calendrier, car il y a encore quelques mois, BMW et Continental ne promettaient qu’une automatisation partielle à cet horizon, ne prédisant l’automatisation complète qu’en 2025.

La voiture autonome a besoin d'une batterie de capteurs...

La voiture autonome a besoin d’une batterie de capteurs…

À l’appui de leurs dires, Nissan et Mercedes ont fait la démonstration des capacités de leurs prototypes de voitures autonomes. Chez le constructeur nippon, on a choisi d’automatiser la Leaf 100% électrique, histoire de faire un “combo” de modernité high-tech. “Des véhicules à conduite autonome à des prix accessibles seront possibles d’ici 2020”, assure Carlos Ghosn, le patron de l’Alliance Renault-Nissan. “En 2007, nous avions dit que nous ferions la Leaf 100% électrique, et nous l’avons faite. Nous annonçons aujourd’hui la conduite autonome et nous la ferons.” Espérons juste que la clientèle sera plus réceptive à la seconde qu’à la première…

Nissan Leaf Autonomous Drive : Ghosn nous la promet pour 2020.

Nissan Leaf Autonomous Drive : Ghosn nous la promet pour 2020.

En attendant, voici la Nissan Leaf “Autonomous Drive” à l’œuvre sur un parcours reproduisant un environnement urbain et autoroutier :

Vous allez me dire qu’entre faire rouler une voiture autonome sur une piste fermée, dans un environnement contrôlé, et la lâcher dans le trafic, il y a un monde. Et vous avez raison. C’est là que Mercedes a frappé un grand coup avec sa S 500 Intelligent Drive !

La Mercedes S 500 Intelligent Drive lors de son parcours Mannheim-Pforzheim.

La Mercedes S 500 Intelligent Drive lors de son parcours Mannheim-Pforzheim.

La présentation de l’auto au salon de Francfort est passée relativement inaperçue, au milieu du festival de nouveautés que concentre un tel événement. Mais l’exploit accompli par Mercedes avec une voiture plus très éloignée de la série pourrait bien faire date ! En effet, la Mercedes S 500 Intelligent Drive a effectué en autonomie complète le trajet historique parcouru par Bertha Benz en 1888, entre Mannheim et Pforzheim.

Une centaine de kilomètres au milieu d’un trafic par définition difficile à prédire, avec des feux tricolores, des intersections, des tramways, des piétons et des cyclistes.

La voiture autonome doit pouvoir s'adapter à toutes les situations : camion en panne sur le côté de la route...

La voiture autonome doit pouvoir s’adapter à toutes les situations : camion en panne sur le côté de la route…

Le choix d’un itinéraire précis est également lié à la possibilité de bénéficier d’une cartographie nettement plus précise que celle équipant les GPS traditionnels, et incluant notamment les voies de circulation, les panneaux ainsi que les feux tricolores. Selon Mercedes, “la disponibilité de telles cartes est une condition nécessaire et indispensable à la conduite autonome”.

...ou piéton traversant sans regarder du bon côté !

…ou piéton traversant sans regarder du bon côté !

Resteront encore deux autres conditions “nécessaires et indispensables” : d’une part, l’évolution de la législation européenne, qui n’autorise pour l’instant aucun guidage automatique au-delà de 10 km/h ; d’autre part, l’évolution des mentalités ! Seriez-vous prêt à confier votre vie et celle de vos proches à un véhicule 100% automatisé ?

5 réflexions au sujet de « Voiture autonome : objectif 2020 ! »

  1. Ping : Vidéo : les Google Cars dans la jungle urbaine | Motorshift

  2. Ping : Quelle place pour Google dans la bataille de la voiture autonome ? | Motorshift

  3. Ping : Quel cadre réglementaire pour la voiture autonome ? | Motorshift

  4. Ping : CES de Las Vegas : la gifle de Mercedes à Google | Motorshift

  5. Ping : 2018, année zéro des voitures autonomes | Motorshift

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *