Mazda veut “diéseliser” ses moteurs essence

Mazda

Mazda

Jusqu’à présent, les choses étaient simples : il y avait d’un côté les moteurs à essence et leurs bougies, de l’autre les moteurs diesel et leur auto-allumage. Chacun avait ses forces et ses faiblesses, les uns étant doux et silencieux mais consommant plus et rejetant plus de CO2, les autres étant plus économes en carburant, mais également plus “généreux” en oxydes d’azote (NOx) et en particules. Mais ces deux types de moteurs pourraient bien à l’avenir être amenés à ne faire plus qu’un seul. En effet, Mazda travaille sur des moteurs à essence reprenant le principe numéro un du diesel : l’auto-allumage !

Continuer la lecture

N’enterrons pas le moteur thermique !

Un moteur à combustion interne (vers 1880)

Un moteur à combustion interne (vers 1880)

Pour bien des constructeurs, 2012 sera l’année de l’électrification. Pour Renault, bien sûr, qui va lancer le gros de son offensive “Zéro Émission” avec la Zoé, mais aussi pour toutes les marques qui misent sur l’hybride sous toutes ses formes, comme Peugeot, Citroën, Volvo, Mercedes, Opel ou Chevrolet. Bref, l’électricité, c’est ultra-hype. Mais malgré cette révolution annoncée, le bon vieux moteur à combustion interne n’a pas dit son dernier mot. En un siècle et demi d’existence, il a su évoluer… et ce n’est pas fini !

Continuer la lecture

Le “downsizing”, une fatalité ? Pas sûr !

Moteur Mazda SkyActiv G

Moteur Mazda SkyActiv G

David a déjà souligné les effets pervers du “downsizing”, cette formule magique des constructeurs pour battre des records de frugalité et d’écologie. Certes, le CO2 et les consommations baissent (du moins en théorie !), mais le plaisir du conducteur chute aussi, à peu près au rythme de la réduction du nombre de cylindres. Jusqu’alors, tout le monde ne jurait que par la recette du petit moteur suralimenté pour remplacer le “gros” moteur atmosphérique. Mais Mazda trace une voie différente, avec des résultats voisins. À en croire les ingénieurs nippons, le “downsizing” ne serait donc pas une fatalité.

Continuer la lecture