Plate-formes flexibles : les Français s’y mettent aussi

Plate-forme EMP2 (PSA)

Plate-forme EMP2 (PSA)

Si le groupe Volkswagen s’est fait le grand spécialiste des plate-formes bonnes à tout faire, jusqu’à atteindre des sommets de flexibilité avec sa toute dernière MQB, les constructeurs français ne se contentent pas de regarder le train passer. Eux aussi fourbissent leurs armes, sous la forme de nouveaux soubassements plus légers, hyper-adaptables et capables d’équiper un grand nombre de modèles. Baptisées EMP2 chez PSA et CMF chez Renault-Nissan, ces plate-formes inédites auront un rôle capital : améliorer la rentabilité trop fragile des groupes automobiles tricolores.

Continuer la lecture

Volant d’inertie : Volvo invente son hybride “low-cost”

Le système KERS Volvo à volant d'inertie.

Le système KERS Volvo à volant d’inertie.

Avec des normes de CO2 toujours plus sévères, les constructeurs devront tous démocratiser l’hybridation. Une gageure pour des marques grand public qui se doivent de conserver des modèles aux tarifs abordables ! Si Toyota reste fidèle à la solution des batteries, PSA a fait le choix de l’hybride pneumatique. Volvo explore pour sa part une voie encore inédite sur une voiture de série : l’hybridation par volant d’inertie. Un système essentiellement mécanique qui présente l’avantage d’être moins coûteux qu’une hybridation 100% électrique, tout en permettant de baisser émissions et consommation jusqu’à 25 %. Reste à prouver la viabilité de cette technologie…

Continuer la lecture

Les constructeurs français misent sur les composites

Fibre de carbone

Fibre de carbone

En matière d’innovation, les constructeurs tricolores ont souvent mauvaise presse. On les fustige régulièrement pour leur politique du “tout diesel”, pour leur retard en matière de propulsion hybride ou le contenu technologique souvent jugé faible de leurs modèles. Des reproches pas forcément injustifiés, même si Renault et surtout PSA font de gros efforts en la matière : le groupe Peugeot-Citroën était ainsi leader français du dépôt de brevets ces trois dernières années, toutes industries confondues. Reste un domaine sur lequel les constructeurs hexagonaux sont encore à la traîne : celui de l’allègement. Mais les choses évoluent petit à petit… et cela va continuer, notamment grâce aux matériaux composites !

Continuer la lecture